anaphore

(Mot repris de anaphores)
Recherches associées à anaphores: épiphore

anaphore

n.f. [ gr. anaphora, action d'élever ]
Effet de style qui consiste à reprendre un mot ou un groupe de mots au début de phrases successives, et qui produit une impression de renforcement, de symétrie : Il y a une anaphore dans ces vers du « Cid » de Corneille : « Mon bras qu'avec respect toute l'Espagne admire / Mon bras qui tant de fois a sauvé cet empire. »
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

ANAPHORE

(a-na-fo-r') s. f.
Figure de rhétorique. Répétition du même mot en tête des phrases ou de membres de phrase. Il y a une anaphore dans ces vers de Delille :
Tendre épouse, c'est toi qu'appelait son amour, Toi qu'il pleurait la nuit, toi qu'il pleurait le jour [DELILLE, Géorg. liv. IV]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé de deux mots grecs signifiant de nouveau et porter.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

anaphore

ANAPHORE. n. f. T. de Rhétorique. Figure qui consiste à rappeler par un moyen grammatical une idée déjà exprimée. Ainsi le forme anaphore dans Votre frère est ici, je l'ai vu.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

anaphore

Anapher

anaphore

anaphora

anaphore

anáfora

anaphore

anafora

anaphore

anafoor

anaphore

anafor

anaphore

anafora

anaphore

anáfora

anaphore

anafora

anaphore

anafor