ancolie

(Mot repris de ancolies)

ancolie

n.f.
Plante vivace dont les fleurs de couleurs variées ont cinq pétales en forme d'éperon recourbé.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

ANCOLIE

(an-ko-lie) s. f.
Terme de botanique. Nom de l'aquilégie vulgaire, dite aussi gant de Notre-Dame, fleur de parfait amour, manteau royal, herbe de lion et ancolie des jardins. Plante cultivée dans les jardins à cause de la beauté de sa fleur.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et li pluiseur aiment moult l'anquelie [FROISS., Ball.]
    La violette donne aussi Douce odeur ; si fait la soussie, La marguerite, l'angorie [EUST. DESCHAMPS, dans STE-PALAYE]
  • XVIe s.
    Et l'ancolie en semence s'enflant [RONS., 740]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, âcolète ; dans le latin des botanistes aquilegia, d'où, par altération, ancolie. Dans du Cange on trouve aquilea, aquilée, plante supposée bonne pour les yeux. On a dit que la plante a été nommée aquilegia, soit parce que ses nectaires offraient une forme recourbée comme le bec de l'aigle, soit parce qu'on lui attribuait de rendre la vue perçante comme celle de l'aigle, aquila, soit de la ville d'Aquilée, dans le territoire de laquelle elle est abondante.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

ancolie

ANCOLIE. n. f. T. de Botanique. Plante de la famille des Renonculacées, cultivée dans les jardins à cause de la beauté de sa fleur, qui est garnie de cinq nectaires en forme de cornets recourbés et alternant avec les pétales.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

ancolie

Ancolie, voyez Ancholie.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Traductions

ancolie

Aglei, Glockenblume, Akelei

ancolie

akelei

ancolie

akelei

ancolie

akvilegio

ancolie

aqüilegio