anneau

anneau

n.m. [ lat. annellus ]
1. Cercle de matière dure, auquel on peut attacher ou suspendre qqch : Les anneaux du rideau sont passés sur une tringle.
2. Cercle, souvent de métal précieux, que l'on porte au doigt ; bague : Elle portait pour tout bijou un anneau d'or à la main droite. L'anneau nuptial, de mariage l'alliance
3. Ce qui a ou évoque la forme d'un cercle, d'une boucle : Le serpent enserre sa proie dans ses anneaux. Les anneaux de Saturne les cercles lumineux qui entourent cette planète

anneaux

n.m. pl.
Agrès mobile de gymnastique, composé essentiellement de deux cercles métalliques fixés aux extrémités de cordes accrochées à un portique.

ANNEAU

(a-nô ; d'après Palsgrave, p. 23, au XVIe siècle, on prononçait les deux n ; d'après Ménage, au XVIIe, on reprochait aux Parisiens leur prononciation agnau, qui est encore celle de quelques provinces) s. m.
Cercle régulier ou non, fait de métal ou de matière dure et servant à attacher. Des anneaux d'or, de fer. Un petit anneau d'ivoire.
Fig.
Ici se forge le premier anneau de cette longue chaîne dont l'ordre social est formé [J. J. ROUSS., Ém. I]
Remontant depuis le dernier anneau de la chaîne des êtres jusqu'à l'homme [CHATEAUB., Génie, I, I, 9]
La royauté.... De la chaîne d'airain qui lie au ciel les trônes A retrouvé l'anneau perdu [V. HUGO, Odes, III, 4]
Bague. Les chevaliers romains portaient tous un anneau semblable. Anneau nuptial, bague de mariage. Anneau pastoral, épiscopal, gros anneau que portent les cardinaux et les évêques. L'anneau du pêcheur, le sceau qui est apposé à certaines expéditions de la cour de Rome. Les brefs donnés sous l'anneau du pêcheur.
Boucle de cheveux frisés.
Ses beaux cheveux [d'Ulysse], tombant par gros anneaux, ombrageaient ses épaules [FÉN., t. XXI, 354]
Fig. Le serpent se traîne en longs anneaux.
Terme d'histoire naturelle. Saillie, marque, rangée circulaire.
Les cornes du bélier croissent tous les ans d'un anneau [BUFF., Mouton]
En anatomie, les anneaux sont des ouvertures naturelles, circulaires ou rondes, que présentent des parois musculaires ou aponévrotiques, et qui, le plus souvent, servent au passage de quelque vaisseau ou conduit.
En botanique, anneau du champignon, débris du bord infléchi du chapeau déchiré en raison de la croissance rapide de la partie charnue du chapeau, et resté autour du pédicule.
Terme de jardinage. Greffe en anneau, en flûte ou en sifflet. Elle se fait par l'application, sur un sujet en pleine séve, d'une portion d'écorce annulaire plus ou moins grande, de longueur différente, garnie d'un œil ou gemme.
10° Anneau d'une clef, la partie qu'on tient à la main pour tourner la clef dans la serrure. L'anneau est à l'une des extrémités de la tige qui le réunit au panneton.
11° En astronomie, cercle qui entoure la planète Saturne.
L'anneau de Saturne est formé de deux anneaux concentriques d'une très mince épaisseur [LA PLACE, Expos. IV, 9]
Anneau astronomique, instrument pour mesurer la hauteur du soleil et de la lune. Anneau solaire ou horaire, espèce de petit cadran portatif.
12° Cercle de fer que l'on emploie à retenir les vaisseaux dans les ports et les bateaux sur les quais au moyen de longs cordages.
13° Cercle de fer employé autrefois pour mesurer le bois ; trois anneaux composaient une voie

HISTORIQUE

  • XIe s.
    De l'altre dei qui ported l'anel [, L. de Guill. 13]
  • XIIe s.
    Donnez.... cest annel [, Ronc. p. 31]
    [Elle] Ot un anel où durement se fie [, ib. p. 162]
    Vait s'en la gaite, que plus n'i atendi, Dès qu'à la chambre dant Wedon le hardi, L'anel loiga [remua] : li chambrelains l'oï [, Raoul de C. 78]
  • XIIIe s.
    Cel anel de vo doit o moi [j'] emporterai [, Berte, VII]
    Car onques mieudre dame n'ot en son doi anel [, ib. LXXXV]
    Et s'il i a deffiement, Sor sains vous jur que vraiement Bel Acuel iert mis es aniaus, Ars en feu.... [, la Rose, 7897]
    Et li deit l'on oster l'aniau dou bras, et peut aler et venir quitte et delivre [, Ass. de Jér. I, 189]
    Et li met l'anel au doit qui senefie roi [, ib. I, 30]
    Un geu que l'en dit des aniaus, à quoi l'en gaaingne et pert, Savoit-ele tout en apert [RUTEB., II, 162]
  • XIVe s.
    Je sui mieulx pris que par le doy, Et fort enserré d'un anneau, S'a fait un visage si beau Qui m'a tout conquesté à soy [CH. D'ORL., Rond.]
  • XVe s.
    Plusieurs cherchoient fort sa bonne grace, les uns pour l'amour seulement, les autres pour l'anneau [mariage] ; car, outre sa beauté, elle estoit fort riche [MARG., Nouv. LIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard (Béthune), ongnieau ; wallon onai, Namur, ania ; Berry, angniau, anniau ; provenç. anel ; catal. anell ; espagn. anillo ; ital. anello ; d'annellus ou anellus. On a tiré ce mot de annus, année, à cause de la révolution circulaire du soleil ; mais l'orthographe anellus et la forme amnu, année, dans l'osque, s'y opposent.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ANNEAU. Ajoutez :
    14° Terme de physique. Anneau oculaire d'une lunette, l'image que l'objectif forme au delà de l'oculaire ; c'est dans cet anneau que l'observateur doit placer son œil pour recevoir le plus de lumière possible.
  • Anneaux colorés, cercles alternativement brillants et obscurs, ou diversement colorés, qui se produisent autour du point de contact d'une surface plane et d'un corps transparent de surface convexe.
  • 15° Terme d'artillerie. Anneau de calage, frette qui sert à maintenir les autres sur les canons frettés.

anneau

ANNEAU. n. m. Cercle fait d'une matière dure et qui sert à attacher quelque chose. Un anneau de fer, de cuivre, d'argent, de corne. Les anneaux d'un rideau. Les anneaux d'une chaîne. L'anneau d'une montre. Passer une corde, un ruban dans un anneau. Le gros anneau d'une ancre.

Il se dit particulièrement de Certaines bagues. Anneau d'or. Anneau épiscopal. Anneau nuptial. Il lui mit un anneau au doigt.

L'anneau du pêcheur, Le sceau qui est apposé à certaines expéditions de la Cour de Rome. Les brefs donnés sous l'anneau du pêcheur.

ANNEAUX. n. m. pl. Agrès de gymnastique composés de deux cercles de métal fixés au bout de deux cordes suspendues au portique.

En termes d'Astronomie, Anneau de Saturne, Corps lumineux en forme de cercle, qui environne à une certaine distance la planète Saturne.

Par analogie, ANNEAU se dit de Ce qui en rappelle la forme. Être frisé par anneaux. Les anneaux d'un serpent. Les scolopendres ont des pattes à tous les anneaux de leur corps. Les feuilles du grateron forment autour de la tige des anneaux ou verticilles.

Il se dit aussi, en termes d'Anatomie, des Ouvertures circulaires qui servent principalement au passage de quelque partie. L'anneau ombilical. L'anneau diaphragmatique, etc.

En termes d'Architecture, il se dit d'un Ornement figurant une chaîne, qui sert à décorer des frises, des balustrades ou des moulures.

anneau

Anneau qu'on met au doigt, Annulus, Lunula.

Un anneau à cachet ou à signer, Signatorius annulus, Ectypa gemma, B.

Image imprimée avec un anneau, Impressa ex annulo imago.

Qui porte anneaux en ses doigts ou oreilles, Annulatus.

Mettre un anneau en son doigt, Annulum digitis induere.

Qui fait des anneaux, Annularius.

anneau


ANNEAU, ou ANEAU, s. m. [Ano, l'o bref au sing. long au plur. anô.] 1°. Cercle qui est fait d'une matière dure, et qui sert à atacher quelque chôse. Les aneaux d'un rideau; le gros aneau d'une ancre. = 2°. Bague qu'on porte au doigt: aneau d'or, aneau nuptial, épiscopal, etc. = 3°. Figurément, boucles qui se font par la frisûre des cheveux. Être frisé par anneaux n'est plus à la mode.

Traductions

anneau

Ringring, circlet, linkring, beugel, walאבזם (ז), אצעדה (נ), חח (ז), טבעת (נ), טַבַּעַתringanell, anellaprstenringoanillo, eslabón, sortijarengasgyűrűhringuranello, anelli반지anulus, circulusringanel, argolaringδακτύλιος, δαχτυλίδιпръстенRingวงแหวนкольцо (ano)
nom masculin pluriel anneaux
1. objet en forme de cercle les anneaux d'une chaîne
2. bague porter un anneau

anneau

[anneaux] (pl) [ano]
nm (= forme, objet) → ring anneaux
nmpl (SPORT) les anneaux → the rings
exercices aux anneaux → ring exercises