antipathie

(Mot repris de antipathies)

antipathie

n.f. [ du gr. pathos, passion ]
Hostilité instinctive à l'égard de qqn ou de qqch : Éprouver une profonde antipathie pour qqn aversion, inimitié ; affinité, inclination, sympathie répugnance ; attirance
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

antipathie

(ɑ̃tipati)
nom féminin
sentiment désagréable à l'égard de qqn éprouver de l'antipathie pour qqn
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

ANTIPATHIE

(an-ti-pa-tie) s. f.
Aversion naturelle et non raisonnée.
Il y a entre votre père et lui une antipathie naturelle [J. J. ROUSS., Hél. IV, 7]
À moins d'une secrète et forte antipathie [CORN., Sertor. I, 2]
Mille manières forment entre elles l'antipathie [LA BRUY., 3]
Le cœur toujours plein de jalousies, d'antipathies, de désirs d'élévation et de faveur [MASS., Carême, Culte.]
Est-il si naturel d'être toujours en garde contre son propre cœur, d'en vaincre les antipathies, d'en réprimer les penchants ? [ID., Car. Injust. du monde.]
Le mariage a ses antipathies et ses fureurs [ID., Avent, Afflict.]
Sous le joug du mariage, on se plaint que les antipathies mettent un obstacle au salut [ID., Conc.]
Vous ne nourrissez pas des antipathies secrètes [ID., Prof. 2]
Défaut d'affinité entre les choses. L'eau et l'huile ont de l'antipathie.
En peinture, défaut d'harmonie des couleurs.

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé de mots grecs signifiant contre (voy. ANTI), et affection, passion (voy. PATHOS).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

antipathie

ANTIPATHIE. n. f. Aversion, répugnance naturelle et non raisonnée pour quelqu'un, pour quelque chose. Il se dit des Personnes et des Animaux. Antipathie naturelle, invincible. Secrète antipathie. Avoir de l'antipathie pour quelque chose. Il y a de l'antipathie entre ces deux personnes, entre ces deux espèces d'animaux.

Il se dit même quelquefois des Choses. L'eau et l'huile ont de l'antipathie et ne se mêlent que difficilement ensemble.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

antipathîe


ANTIPATHîE, s. f. [Richelet écrit an-tipatie, mais l'h est nécessaire pour ne pas prononcer antipacîe. 1re et 4e lon. 5e e muet.] Sentiment naturel d'oposition qu'on a pour quelqu'un ou pour quelque chôse. Antipathîe naturelle, invincible. Avoir de l'antipathîe pour ou contre.... "Il y a de l'antipathîe entre ces deux persones, etc. Voyez HAINE.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

antipathie

Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

antipathie

Antipathie, Abneigung, Wiederwillen, Wiederwille

antipathie

antipatie

antipathie

antipatie, nechuť, odpor

antipathie

modvilje

antipathie

malsimpatio

antipathie

antipátia, ellenszenv

antipathie

反感

antipathie

반감

antipathie

antipati

antipathie

[ɑ̃tipati] nfantipathy
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005