apostasie

Recherches associées à apostasie: apostat

apostasie

n.f. [ gr. apostasis, abandon ]
1. Abandon public et volontaire d'une religion, surtout de la foi chrétienne : L'apostasie d'un prêtre abjuration, reniement ; conversion
2. Litt. Abandon d'un parti, d'une doctrine : L'apostasie de ses idéaux d'adolescent désaveu
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

APOSTASIE

(a-po-sta-zie) s. f.
Changement de religion, et particulièrement abandon de la foi chrétienne.
Par ses paroles il revint de son apostasie [PASC., Prov. 15]
Action d'un religieux qui renonce à ses vœux.
Par extension, désertion d'un parti, abandon d'une doctrine, d'une opinion.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Penserons nous qu'il y ait là siege apostolique, où nous ne voyons qu'une horrible apostasie ? [CALV., Instit. 915]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme composé d'une préposition grecque indiquant éloignement, et du mot grec exprimant stase (voy. STASE) ; mot à mot, action de se tenir à l'écart, de s'écarter.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

apostasie

APOSTASIE. n. f. Abandon public d'une religion pour une autre. Il se prend en mauvaise part et se dit plus particulièrement de l'Abandon de la religion catholique. Tomber dans l'apostasie.

Il signifie aussi Action de tout prêtre ou religieux qui renonce à ses voeux et à son habit.

Par extension, il signifie d'une manière générale Abandon d'une doctrine, d'un parti, etc.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

apostasie

Apostasie, Apostasia, Defectio.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

apostasie


APOSTASIE, s. f. APOSTASIER, v. n. [Apos-tazî-e, zi-é, 4e lon. au 1er, dont la 5e e muet; br. au 2d dont la 5e é fer.] L'apostasie est le renoncement à la Religion chrétienne. Apostasier c'est donc y renoncer. — On le dit par extension d'un Religieux qui renonce à ses voeux, et quitte son habit sans en avoir obtenu la dispense: " L'apostasie est un grand crime; c'est le libertinage qui a fait apostasier ce Chrétien, ce Catholique, ce Religieux. M. l'Ab. Royou l'emploie figurément et activement. "Garder un lâche silence... ce seroit apostasier mes principes. J'en demande pardon à ce célèbre critique, cela ne se dit point.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

apostasie

nom féminin apostasie
Abandon d'une doctrine.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

apostasie

המרת דת (נ), כפירה בעיקר (נ), מומרות (נ), הֲמָרַת דָּת, כְּפִירָה בְּעִקָּר

apostasie

apostázie

apostasie

apostasy

apostasie

Apostasie