appeau

(Mot repris de appeaux)

appeau

n.m. [ var. de appel ]
Petit instrument avec lequel on imite le cri des animaux pour les attirer et les capturer.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

appeau

(apo)
nom masculin pluriel appeaux
petit instrument qui imite le cri des oiseaux l'appeau du chasseur
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

APPEAU

(a-pô) s. m.
Engin imitant le cri des oiseaux, et servant à les appeler et à les attirer dans un piége.
Fig.
Et ce beau cuisinier armé d'un grand couteau ? Reviendrais-tu pour cet appeau ? [LA FONT., Fab. VIII, 21]
Oiseau dressé à attirer les autres.
Petit timbre qui sert à sonner les quarts et les demi-heures. Au pluriel, des appeaux.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Aussi il fist si bonne mine Qu'il fut esleu sans nul appeau Pour estre varlet de cuysine [VILLON, Repues fr.]
    Leurs maris, qui avoient assez bien bu le soir, et qui s'attendoient à l'appeau [appel] de leurs femmes, dormoient au plus fort [LOUIS XI, Nouv. XXX]

ÉTYMOLOGIE

  • Appel, dans l'ancien français, fait au nominatif singulier apels, apex, apax, prononcé apeu ou apau ; de là le mot appeau (voy. APPEL).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

appeau

APPEAU. n. m. Sorte de sifflet avec lequel on contrefait la voix des oiseaux pour les faire approcher ou pour les attirer dans quelque piège. Un appeau pour prendre des cailles. Des appeaux.

Il se dit également d'un Oiseau dont on se sert pour appeler et attirer les autres oiseaux.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

appeau


APPEAU, ou APEAU, s. m. [Apo, l'o bref au sing. lon. au pl. Appeaux.] 1°. Sorte de Siflet avec lequel on contrefait le cri des oiseaux pour les faire tomber dans les filets. 2°. Les oiseaux même dont on se sert pour atirer d'autres oiseaux.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788