appointé

Recherches associées à appointé: appointer, épointé

appointé

n.m.
En Suisse, soldat de première classe.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

appointé

APPOINTÉ, ÉE. participe Cause appointée. Commis appointé.

Substantiv., Un appointé en droit, à mettre, Un appointement en droit, à mettre. Prononcer un appointé en droit, etc.

appointé

APPOINTÉ se dit aussi, substantivement, d'Un sous caporal. Le grade d'appointé n'existe plus dans les troupes françaises.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

appointé


APPOINTÉ, ÉE, adj. [A-poein-té, té-e, 2e lon. 3e é fer. long au 2d.] Au Palais, procès apointé, cause apointée, c. à. d. destinés à être jugés par raport. = 2° Dans le Militaire, Soldat ou Officier apointé, qui a une plus grosse paye que les autres.
   Rem. La Ruë done à cet adjectif verbal le sens d'oposé, contraire: "Être d' esprit et de coeur oposés et apointés l'un à l'autre. L'expression est basse et populaire, et ne devait pas se trouver dans un Sermon. On dit, mais dans le style familier, de deux hommes qui se contredisent toujours, qu'ils sont apointés contraires. L'Acad. met cette manière de parler sans la caractériser; mais certainement elle n'est pas du beau style.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788