apprêté, ée


Recherches associées à apprêté, ée: être apprêté, s'apprêter

APPRÊTÉ, ÉE

(a-prê-té, tée) part. passé.
Rendu prêt. Armes apprêtées.
Accommodé. Voilà un ragoût bien apprêté.
Cartes apprêtées, arrangées pour tromper au jeu.
Fig. Dépourvu de naturel. Exorde apprêté. Grâces apprêtées.

REMARQUE

  • On a dit jadis apprêté dans le sens de prêt.
    Les oiseaux.... Apprêtés à chanter dans les bois se réveillent [MALH., I, 4]

SYNONYME

  • APPRÊTÉ, COMPOSÉ, AFFECTÉ. Épithètes qui désignent une certaine recherche dans les manières. Apprêté et affecté impliquent toujours une idée de blâme, laquelle n'est pas inhérente à composé. Un maintien composé est un maintien qu'on se fait, à la vérité, et qui n'est pas celui qu'on a d'habitude, mais qui peut être bienvenu pour la circonstance. Dans le vice de la recherche, apprêté signale particulièrement la roideur, et affecté la mignardise. M. Guizot a dit : " On est principalement apprêté dans le discours, composé dans l'air et la contenance, affecté dans le langage et les manières. La précieuse est apprêtée ; la prude, composée ; la minaudière, affectée. Le pédantisme est apprêté ; l'hypocrisie est composée ; la coquetterie est affectée. "