appris, se

APPRIS, SE

(a-pri, pri-z') part. passé du verbe apprendre
Qu'on a étudié et retenu. Leçon apprise par cœur.
Dont on est informé. Nouvelle apprise.
Instruit.
À toi, qui dès jeunesse, appris en son école [RÉGNIER, Sat. VI]
Dès l'enfance appris à cela [mendier] [P. L. COUR., I, 311]
Familièrement. Homme mal appris, homme sans éducation, sans usage.
Les enfants indociles ou mal appris [BOSSUET, Hist. II, 2]
Ou soit belle ou soit laide, ou sage, ou mal apprise [RÉGNIER, Sat. VII]
Allez, langue maudite, et des plus mal apprises [MOL., Éc. des mar. I, 3]
Et que l'audace est mal apprise De ceux qui.... [MALH., VI, 17]
Dans un sens opposé, bien appris.
Et fait.... Son compliment comme homme bien appris [LA FONT., Orais.]
Substantivement. C'est un mal appris.