ardre

ARDRE

v. a.
Voy. ARDER.

REMARQUE

  • Ardre est une forme irrégulière comme si le latin était ardere (avec un e bref) ; la forme régulière est ardoir de ardere (avec un e long) ; la conjugaison en est régulièrement, dans l'ancien français, je ards, tu ards, il ard, répondant à l'accentuation latine dans ardeo, ardes, ardet, comme il appert de apparoir. Le participe ars est le latin arsus.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

ardre

ARDRE. v. tr. Voyez ARDER.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

ardre

Ardre, ou Ardoir, Ardere, Exardere, Inardere, Flagrare, Il ardit le païs, Igne regionem vastauit.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

ardre


*ARDRE, v. a. L'Acad. met Arder. Vieux mot qui signifie brûler. On ne peut plus s'en servir que dans le burlesque ou le marotique. — Richelet et l'Acad. l'admettent~ encôre au prés. du subjonct. "Que le feu St. Antoine les arde, Rich. Vous arde, Acad. Son partic. était ars, arse.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788