artisan

(Mot repris de artisane)

artisan, e

n. [ it. artigiano ]
Personne qui exerce à son compte un métier manuel : Le plombier, le cordonnier, le menuisier, le potier sont des artisans.
Être l'artisan de qqch,
en être l'auteur, le responsable : Cette ministre est l'artisane de la réforme.

ARTISAN

(ar-ti-zan) s. m.
Celui qui exerce un art mécanique, un métier. Artisan habile, adroit.
Anciennement, artiste.
Vous.... voyez dans les arts les secrets qui ne sont connus que des artisans [BALZ., Liv. VI, Lett. 6]
L'artisan exprima si bien Le caractère de l'idole, Qu'on trouva qu'il ne manquait rien à Jupiter que la parole [LA FONT., Fab. IX, 6]
Ce monarque guerrier, Qui ne pouvait souffrir qu'un artisan grossier Entreprît de tracer.... Un portrait réservé pour le pinceau d'Apelle [BOILEAU, Disc. au roi.]
Fig. Auteur, cause. C'est un artisan de désordres.
L'artisan des maux que le sort vous destine, Tombera le premier dessous notre ruine [ROTR., Vencesl. III, 3]
Nous sommes du bonheur de nous-même artisans [RÉGNIER, Sat. XI]
Chacun est artisan de sa bonne fortune [ID., Sat. XII]
Quoi ! ce même Lépide, De nos derniers malheurs sacrilége artisan [VOLT., Triumv. I, 4]
Trop crédule artisan de mes tristes destins [ID., Œdipe, V, 2]
Villars avait été l'artisan de sa fortune [ID., Louis XIV, 18]
Il y a quelque chose de plus doux à être soi-même l'artisan de sa propre grandeur et à ne devoir rien qu'à soi-même [Mlle DE SCUDÉRY, Conversation des souhaits.]

PROVERBE

    À l'œuvre on connaît l'artisan, c'est-à-dire le mérite d'un homme se connaît à ce qu'il fait.

SYNONYME

  • ARTISAN, OUVRIER. L'étymologie est au fond de la distinction qui existe entre ces deux mots. L'ouvrier, de opera, œuvre, fait un ouvrage ; artisan, de ars, exerce un art mécanique. L'artisan est un ouvrier ; mais l'ouvrier n'est pas un artisan. On dit les ouvriers d'une fabrique, et non les artisans. On dit encore les ouvriers de la campagne pour désigner ceux qui labourent, moissonnent, fauchent, etc. mais on ne dit pas les artisans de la campagne, ou ce serait un autre sens. Bref, artisan, retenant toujours son étymologie, indique l'homme exerçant un métier considéré comme art mécanique.

REMARQUE

  • L'Académie ne donne pas le féminin artisane. Cependant des lexicographes réclament l'enregistrement de ce mot, qui en effet se dit : une artisane, la femme d'un artisan ; la classe artisane, la classe des artisans. Dans les anciens dictionnaires, on trouve noté que artisane ne se dit qu'au figuré : La sagesse est l'artisane de toutes choses.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Peintre, poëte ou aultre artisan [MONT., III, 25]
    Si bien que la facture De l'artizan surmontoit la nature [RONS., 638]
    De Dieu certain ça bas viennent les songes, Et Dieu n'est pas artisan de mensonges [ID., 644]
    De leur petit bec artisan [BELLEAU, dans H. EST. Précell. p. 70]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. atizan ; espagn. artesano ; portug. artezao ; ital. artigiano ; bas-lat. artesanus ; de ars, artis (voy. ART), par l'intermédiaire du latin artitus, bien instruit ; d'où un adjectif bas-latin, artitianus.

artisan

ARTISAN, ANE. n. Celui, celle qui exerce un art mécanique, un métier. Simple artisan. Habile artisan. Un honnête artisan. Les boutiques des artisans. La classe des artisans et des artisanes.

Il signifie figurément Celui qui est l'auteur, la cause de quelque chose. Il a été l'artisan de sa fortune, l'artisan de son malheur. C'est un artisan d'impostures, de calomnies.

Prov., À l'oeuvre, on connaît l'artisan, On connaît la valeur d'un homme à ce qu'il fait.

artisan

Artisan, ou Artiste, Artifex, Opifex.

artisan


ARTISAN, s. m. [Artizan, tout bref. La Fontaine écrit Artisant. Le t est contre l'usage.] Ouvrier dans un art méchanique. Homme de métier. Simple artisan, habile artisan, honête artisan.
   Rem.Artisan et ouvrier, mots qui sont bâs au propre; se disent au figuré des persones les plus illustres, et de Dieu même. Dieu est souvent apelé le divin Artisan, le merveilleux Ouvrier de cet univers.
   2° Au propre, il se dit sans régime: au figuré, il régit la prép. de. On ne dit pas, artisan d'un soulier, d'un habit; mais on dit d'un homme habile, qu'il a été l'artisan de sa fortune, de sa gloire; et d'un méchant homme: artisan d'impostûres et de calomnies. "Souvent le Héros et le Sage sont les artisans de leur propre bonheur. Jér. Dél. "C'étoit un Plébéïen artificieux, grand artisan de discordes. Vertot.
   Lâche, aux cabales vendus,
   Artisans de fraudes obscures,
   Habiles seulement à noircir les vertus.
       Rouss.
Il ne doit se dire au figuré que de ce qui demande de l'art et des soins. On dit artisan de sa fortune; et Rousseau a pu dire, artisan de fraûdes: mais on ne dit pas artisan d'un vol, d'un assassinat; ni comme le dit M. le Mierre, les artisans du crime. L'Ab. Royou. Journ. de Monsieur.
   3° Artisan ne doit se dire que des arts méchaniques. Pour les arts libéraux, pour la plupart du moins, on dit Artiste. On n'apèle de ce nom, ni les Poètes, ni les Chirurgiens. Voy. ARTISTE.
   M. l'Ab Du Bos demande pardon aux Peintres et aux Poètes de ce qu'il les désigne souvent par le nom d' Artisans, dans le cours de ses Réflexions sur la Poésie et la Peintûre. Il ajoute que c'est uniquement, par la crainte de répéter trop souvent la même chôse, qu'il ne joint pas toujours, au nom d'artisan, le nom d'illustre, ou quelqu'autre épithète convenable. Je crois que ces épithètes ne dôreraient pas assez la pilule aux Artistes, et qu'ils ne s'en contenteraient pas. Le même Auteur dit dans un autre endroit, que: "L'Artisan du tableau doit choisir un sujet, etc. Ce mot est encôre plus mauvais avec ce régime: on ne dit pas plus l' artisan d'un tableau, que l'artisan d'un soulier. Voy. n°. 2°.
   Boileau (Lettre IV) apèle illustres artisans les Peintres, Sculpteurs et Architectes célèbres du siècle de Louis XIV, les Poussin, les Le Brun, les Girardon, les Mansard. On dirait aujourd'hui, illustres Artistes.
   M. Dandré-Bardon, Artiste lui-même, et Auteur par dessus le marché, distingue mieux artisan d' artiste. "La pratique, sans principes et sans génie, dégénère en pûre routine, et la routine ne constitue que l'artisan, que nous distinguons de l'artiste! D'après ce principe, les mauvais Peintres ne sont que des artisans.

Synonymes et Contraires

artisan

nom artisan
Personne à l'origine de.
Traductions

artisan

(aʀtizɑ̃) masculin

artisane

artisan, craftsman, craftsman/womanambachtsman, ambachtsman/-vrouw, initiatiefnemer/-neemsterאומן (ז), בעל-מלאכה (ז), חרש (ז), עובד עצמאי (ז), אֻמָּן, חָרָשׁHandwerkerartesãoartigiano, arteficeحِرَفيّřemeslníkhåndværkerχειροτέχνηςartesanoammattimieszanatlija職人장인håndverkerrzemieślnikремесленникhantverkareช่างฝีมือustathợ thủ công工匠工匠 (aʀtizan) féminin
nom
personne qui fait un métier manuel

artisan

[aʀtizɑ̃] nm
(plombier, menuisier, etc)skilled workman, tradesman; (artisanat d'art)artisan, craftsman
(fig) l'artisan de la victoire → the architect of victory
l'artisan de ce désastre → the architect of this disaster