assaillir

(Mot repris de assailliriez)

assaillir

v.t. [ lat. assilire, de salire, sauter ]
1. Se jeter sur qqn ; attaquer : Elle a été assaillie en pleine rue par un malfaiteur agresser
2. Fig. Importuner sans cesse : Les paparazzis assaillent les célébrités harceler, persécuter accabler obséder, ronger

assaillir


Participe passé: assailli
Gérondif: assaillant

Indicatif présent
j'assaille
tu assailles
il/elle assaille
nous assaillons
vous assaillez
ils/elles assaillent
Passé simple
j'assaillis
tu assaillis
il/elle assaillit
nous assaillîmes
vous assaillîtes
ils/elles assaillirent
Imparfait
j'assaillais
tu assaillais
il/elle assaillait
nous assaillions
vous assailliez
ils/elles assaillaient
Futur
j'assaillirai
tu assailliras
il/elle assaillira
nous assaillirons
vous assaillirez
ils/elles assailliront
Conditionnel présent
j'assaillirais
tu assaillirais
il/elle assaillirait
nous assaillirions
vous assailliriez
ils/elles assailliraient
Subjonctif imparfait
j'assaillisse
tu assaillisses
il/elle assaillît
nous assaillissions
vous assaillissiez
ils/elles assaillissent
Subjonctif présent
j'assaille
tu assailles
il/elle assaille
nous assaillions
vous assailliez
ils/elles assaillent
Impératif
assaille (tu)
assaillons (nous)
assaillez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais assailli
tu avais assailli
il/elle avait assailli
nous avions assailli
vous aviez assailli
ils/elles avaient assailli
Futur antérieur
j'aurai assailli
tu auras assailli
il/elle aura assailli
nous aurons assailli
vous aurez assailli
ils/elles auront assailli
Passé composé
j'ai assailli
tu as assailli
il/elle a assailli
nous avons assailli
vous avez assailli
ils/elles ont assailli
Conditionnel passé
j'aurais assailli
tu aurais assailli
il/elle aurait assailli
nous aurions assailli
vous auriez assailli
ils/elles auraient assailli
Passé antérieur
j'eus assailli
tu eus assailli
il/elle eut assailli
nous eûmes assailli
vous eûtes assailli
ils/elles eurent assailli
Subjonctif passé
j'aie assailli
tu aies assailli
il/elle ait assailli
nous ayons assailli
vous ayez assailli
ils/elles aient assailli
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse assailli
tu eusses assailli
il/elle eût assailli
nous eussions assailli
vous eussiez assailli
ils/elles eussent assailli

ASSAILLIR

(a-sa-llir, ll mouillées, et non a-sayir) , j'assaille, nous assaillons ; j'assaillis, nous assaillîmes ; j'assaillirai ; j'assaillirais ; assaille, assaillons ; que j'assaille, que nous assaillions ; que j'assaillisse, que nous assaillissions ; assaillant ; assailli v. a.
Se jeter sur pour attaquer. Assaillir les ennemis dans leurs retranchements.
Si on avait assailli un Romain, on ne payait que la moitié de la composition [MONTESQ., Esp. XXVIII, 3]
Un moine noir a par dévotion Saisi le tout quand j'assaillis Marthon [VOLT., Ce qui pl. aux dames.]
Fondre sur. L'orage nous assaillit au sortir de la ville.
Pendant cela le mauvais temps l'assaille De toutes parts [LA FONT., Orais.]
Fig.
S'il ne se fût mis en tête d'assaillir son cœur [HAMILT., Gramm. 9]
Toujours nous assaillons sa tête De quelque nouvelle tempête [MALH., II, 3]
C'est le doute que j'ai qu'un malheur ne m'assaille [ID., V, 4]

SYNONYME

  • ASSAILLIR, ATTAQUER. Assaillir, venant de salire, sauter, indique quelque chose de brusque et d'imprévu qui n'est pas dans attaquer.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Qui en alcun des chemins occit home qui seit errant per le païs, ou assalt.... [, L. de Guill. 30]
    Son corps [il] demene, mout fierement asalt [, Ch. de Rol. LVI]
    Nous asaldrum Olivier et Rolant [, ib. LXXIV]
  • XIIe s.
    Par tantes fois [j'] ai esté assailliz, Que je n'ai mais pouvoir de moi defendre [, Couci, VI]
    Saisne assaillent la vile, li encrismé felon [, Sax. VIII]
  • XIIIe s.
    Et l'empereres Alexis avoit apareillés grans gent pour assaillir aus trois portes ; comme il se ferroit en l'ost d'autre part [VILLEH., LXXXI]
    Li pelerin ne vous assaudront mie [ID., XLVII]
    Et chascuns vessiaus assailloit endroit lui [ID., CIV]
    Adonc pristrent cil de l'ost conseil qu'il porroient faire, s'il assaudroient la vile ou par mer ou par terre [ID., LXXIII]
    Et li Venicien s'acorderent à ce qu'il asausissent par mer.... [ID., LXXIII]
    De l'homme qui hui main ens au bois m'assailli [, Berte, CXVIII]
    De mainte chose i fut Berte mout araisnie, Et souvent oposée [contredite] et souvent assaillie [, ib. CXIX]
    Li Dieu cuideroient, espoir, Que j'assaillisse paradis Cum firent les geans jadis [, la Rose, 5447]
    Cix qui, à tort et par malvese cause, les assaudront de plet [procès] [BEAUMANOIR, 11]
    Noz volons retenir les biens, si que noz aions pooir de noz deffendre, s'on noz assaut [ID., XII, 33]
    Et ses hons n'est pas tenus à li aidier à autrui assalir hors de ses fiés [fiefs] [ID., 50]
    Se aucuns assaut le [la] maison d'aucun, et se chius [celui] à cui l'assaus est fais, ochist l'asalant, en lui defendant, il n'est à nule amende [TAILLIAR, Recueil, p. 48]
  • XVe s.
    Venez avant, dist-il, plaisant Beaulté, Je vous requier que sur la loyauté Que me devez, le venez assaillir [CH. D'ORL., 1]
    Quant en mon lit doy reposer de nuit, Penser m'assault, et desir me guerrye [ID., Bal. 12]
    Qui eussent peu passer la riviere et assaillir les gens du roy [COMM., I, 9]
    Que ils assaillissent hardyement, car ledit duc assauldroit de son costé [ID., II, 11]
    À l'aube du jour fut l'assault très bien assailly et très hardiement et encores mieulx deffendu [ID., III, 10]
    Les Anglois demanderent, comme ilz ont acoustumé, la couronne, pour le moins Normandie et Guyenne, bien assailly, bien defendu [ID., I, 8]
  • XVIe s.
    L'advantage que la nuict lui donnoit pour assaillir Darius [MONT., I, 29]
    Quand cette maladie m'assault mollement, elle me faict peur [ID., IV, 273]
    Qu'un seul eschelle une forteresse, qu'il assaille une armée qu'il conquiere un royaume.... [ID., IV, 349]
    Si on ne les gourmande, si on n'assaut leurs vies [LANOUE, 247]
    Et s il y eut bien assailli, il y eut aussi bien defendu [ID., 555]

ÉTYMOLOGIE

  • Norm. assauter ; picard, assalir ; bas-latin, assalire, dans la loi salique ; provenç. assalhir, assallir, assaillir ; espagn. asalir ; ital. assalire ; du latin assilire, de ad, à (voy. à), et salire, sauter (voy. SAILLIE). On conjuguait jadis ce verbe autrement : au présent, j'assaus, tu assaus, il assaut.
    Un jour, qui n'est pas loin, elle [l'Église] verra tombée La troupe qui l'assaut et la veut mettre à bas [MALH., Les larmes de S. P.]
    Amour dedans le cœur m'assaut si vivement [RÉGNIER, Élég. II]
    On disait au futur j'assaudrai ; et Ménage avertit de dire j'assaillirai, et non j'assaudray. Ce n'est pas une faute, mais un archaïsme. La conjugaison j'assaus, etc. est la conjugaison régulière, le latin sálio, sális, sálit donnant régulièrement je sal, tu sals, il salt ; d'où assaillir et sa conjugaison. C'est par une confusion de la conjugaison en ire et de la conjugaison en iscere que nous disons j'assaillis, conjuguant ce verbe comme fleurir. Palsgrave, p. 23, au XVIe siècle, dit qu'on prononce les deux s.

assaillir

ASSAILLIR. (J'assaille; nous assaillons. J'assaillais. J'assaillis. J'assaillirai. Que j'assaille. Que j'assaillisse. Assailli.) v. tr. Attaquer vivement par surprise. Assaillir un camp. Assaillir les ennemis dans leurs retranchements. Nous fûmes assaillis d'une grêle de pierres.

Fig., L'orage nous assaillit. Nous fûmes assaillis d'une furieuse tempête. Jamais tentation plus dangereuse n'assaillit mon coeur. Tous les malheurs l'assaillirent à la fois.

assaillir

Assaillir, act. penac. Il vient de Assilire, et signifie livrer ou donner assaut, Impetum facere.

Assaillant, en fait de combat en camp clos, Prouocans. Liu. lib. 23. Et en fait de tournoy, Aggressor.

Assaillir aucun, Adoriri, Appetere, Inuadere aliquem, In aliquem inuadere, Tentare, Attentare.

Assaillir avec impetuosité et de toute sa puissance, Ingruere.

Assaillir de toutes pars, Carpere agmen.

Assaillir un homme, ou une ville, Aggredi.

Assaillir aucun par tromperies, Incessere aliquem dolis.

Assaillir aucun avec grande violence, Petere aliquem.

Voulant assaillir le Roy Daire, Imminens Dario Regi.

Assaillir l'ennemy, Gradum cum hoste conferre.

Assaillir les ennemis en leur fort, Perrumpere castra et agmen inimicorum, In castra hostium irrumpere.

Assaillir de dars et de pierres les ennemis, Incessere hostes iaculis et saxis.

Tu m'as peu assaillir et convenir en jugement par une plus douce voye et action que cette-cy, Potuisti leuiori actione conficere.

Ils n'assaillent personne à joüer, Ludis neminem prouocant, cient, poscunt.

Pauvreté les a assaillis, Incessit ambos inopia.

assaillir


ASSAILLIR, v. a. [A-sagli, mouillez les ll; l'i n'est là que pour cette fonction: il ne fait point avec l'a la dipht. ai, et il ne faut pas prononcer acégli.] Ce verbe n'a au prés. de l'indicatif, que les trois persones du pluriel. "Nous assaillons, vous assaillez, ils assaillent. Dict. Gramm. L'Acad. et le Rich. Port. mettent le sing. J'assaille. Ce singulier est bien peu usité. — J'assaillois, j'assaillis; j'assaillirai (ou j'assaillerai, dit M. de Wailly, l'Acad. ne met que le 1er.) J'assaillirois; que j'assâille, que j'assaillisse; assaillant, assailli.
   Rem. 1° L'a est bref, excepté devant l'e muet, où il est long. Que j'assâille, qu'ils assâillent, etc.~
   2° Autrefois on disait au sing. j'assaus, tu assaus, il assaut. — Malherbe, parlant de l'Église, dit:
   Un jour, qui n'est pas loin, elle verra tombée
   La troupe qui l'assaut et la veut mettre bas.
On disait aussi au futur, j'assaudrai.
   ASSAILLIR, ataquer vivement. Au propre: assaillir un camp; les énemis dans leur retranchement. — Au figuré, l'orage nous assaillit: nous fûmes assaillis d'une furieûse tempête.
   Rem. Selon l'Auteur des Réflexions, ce verbe ne se dit guère dans le propre; mais il est élégant au figuré. "Ce sont les plus grands périls, dont une âme Chrétienne puisse être assaillie. Lorsque les tentations viendront vous assaillir, ayez recours à la prière.
   Richelet trouvait ce mot déja vieux. Il a donc repris faveur, et se soutient encôre.

Synonymes et Contraires

assaillir

verbe assaillir
Traductions

assaillir

anfallen, angreifen, ausfallen, befallen, überfallen, anfechten, attackieren, den Kampf beginnen, in Angriff nehmen, losgehen auf, schädigen, sich hermachen über, sich machen an, zerfressen, zerstörenassault, attack, assail, beset, besiege, mob, rip, strafeaanvallen, aangrijpen, aantasten, tackelen, bestormen, bestoken (met), lastig vallen (met), overvallen, belegeren, attaquerenהתנפל (התפעל), תקף (פ'), הִתְנַפֵּלaanvalatacarangribeatakiagredir, asaltar, atacar, saltearhyökätätámadattaccare, assalireappugnare, oppugnareabordar, acometer, agredir, assaltar, atacarатаковатьanfallasaldırmak (asajiʀ)
verbe transitif
se jeter sur qqn, l'attaquer

assaillir

[asajiʀ] vt
(= attaquer) → to assail, to attack
(fig) assaillir qn de [+ questions] → to bombard sb with