assidu, ue

ASSIDU, UE

(a-ssi-du, due ; quelques-uns disent a-si-du) adj.
Exact à se tenir où il doit être. Cet employé est assidu à son bureau. Magistrat assidu aux audiences.
Qui a une application soutenue.
Un enfant assidu, .... Que tous les Juifs, dans Suze répandus, à prier avec vous jour et nuit assidus [RAC., Esth. I, 3]
D'écoliers libertins une troupe indocile, Loin des yeux d'un préfet au travail assidu, Va tenir quelquefois un brelan défendu [BOILEAU, Lutr. ch. III]
Écoutez tout le monde, assidu consultant ; Un fat quelquefois ouvre un avis important [ID., Art poét. IV]
Ils ont beau vers le ciel leurs murailles accroître, Beau d'un soin assidu travailler à leurs forts [MALH., II, 12]
Qui rend des soins continuels à une personne. Soyez assidu auprès de ce pauvre malade.
On a nommé huit ou dix hommes, avec 600 fr. de pension, pour être assidus auprès de M. le Dauphin [SÉV., 406]
.... Qui pourra montrer une marque certaine D'avoir meilleure part au cœur de Célimène, L'autre ici fera place au vainqueur prétendu, Et le délivrera d'un rival assidu [MOL., Mis. III, 1]
Apparemment, lui dis-je, que vous avez quelque charge ou quelque emploi qui vous empêche d'être plus assidu auprès d'elles [MONTESQ., Lett. pers. 48]
Compagne assidue [RAC., Esth. I, 1]
Qui est plus esclave qu'un courtisan assidu, si ce n'est un courtisan plus assidu ? [LABRUY., 8]
En parlant des choses, continu, constant.
Ces plaintes assidues [RAC., Brit. IV, 2]
Il n'avait plus pour moi cette ardeur assidue, Lorsqu'il passait les jours attachés sur ma vue [ID., Bérén. I, 4]
Par des vœux assidus je crus les détourner [ID., Phèd. I, 3]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le flatteur est en cela assidu, continuel, sans jamais se lasser [AMYOT, Comm. discern. le f att. 38]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. assiduos ; anc. catal. assiduit ; anc. espagn. asiduo ; ital. assiduo ; de assiduus, de assidere, être assis auprès (voy. ASSEOIR). On disait plus volontiers, au XVIe siècle, assiduel qu'assidu. Le provençal assiduos suppose un mot barbare assiduosus.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ASSIDU. Ajoutez :
    être assidu à quelqu'un, résider assidûment auprès de lui.
    Mon oncle est au lit, je lui suis fort assidu [RAC., Lexique, éd. P. Mesnard]