atténué

atténué

ATTÉNUÉ, ÉE. participe

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

atténué


ATTÉNUÉ, ou ATÉNUÉ, ÉE, adj. [2e et 4e é fer. long à la 4e du 2d.] Abatu de maladie, afoibli. Rich. Port.La Touche. le préfère à exténué: L'Acad. les avait dit dabord tous deux indiféremment: dans les Éditions postérieures elle dit, avoir le visage exténué, pour dire, avoir le visage décharné. Dans la dern. édit. l'Acad. met simplement atténué, part. et au v. atténuer elle dit: affoiblir, diminuer les forces, l'embonpoint. — Pour nous, nous pensons qu'aténué est vieûx, quand il est seul et sans régime; et qu'on ne dit plus: avoir le visage aténué, mais exténué; et qu'avec le régime même, exténué est préférable. "Il est fort aténué (ou mieux exténué) de sa longue maladie. "Son corps est aténué (ou bien mieux encôre exténué) par l' âge, par les fatigues, par les maladies.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

atténué

adjectif atténué
Devenu moins fort.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004