attelé, ée

ATTELÉ, ÉE

(a-te-lé, lée) part. passé.
Mis en attelage. Les bœufs attelés à la charrue.
Muni d'un attelage.
Dans une conque de saphir De huit papillons attelée [BÉRANG., Pet. fée.]
Fig.
Attelés tous deux au char de la fortune, et tous deux fort éloignés de s'y voir assis [LABRUY., 8]
Fig. Charrette mal attelée, se dit d'associés qui ne s'entendent ni ne s'accordent.
Moi, dont la destination n'avait point changé, je fus fort fâché de me trouver si mal attelé [avec Besons dans le conseil de régence] [SAINT-SIMON, 422, 86]
En termes de marine, un vapeur attelé, est un vapeur accouplé à un bâtiment pour le remorquer.