atterrissement

Recherches associées à atterrissement: alluvions, atterrissage, eutrophisation

ATTERRISSEMENT

(a-tè-ri-se-man) s. m.
Amas terreux qui se forme sur les côtes par l'action des fleuves ou de la mer.
Les atterrissements augmentent vite ; ils devaient augmenter bien plus vite encore dans les commencements, lorsque les montagnes fournissaient davantage de matériaux aux fleuves [CUV., Révol. p. 147]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Gautier de Bonelle recevant une mote, appelée atterissement en l'yaue de Seine [DU CANGE, atterissamentum.]

ÉTYMOLOGIE

  • Atterrir, dans le sens ancien, qui est remplir de terre.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

atterrissement

ATTERRISSEMENT. n. m. Amas de terre formé par alluvions. Cette prairie s'est accrue de beaucoup par les atterrissements. Droit d'atterrissement.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

atterrissement


ATTERRISSEMENT, s. m. [Atèriceman, 2e è moy. r forte, 4e e muet.] Amâs de terre, qui se forme par la vâse ou par le sâble, que la mer ou les fleuves aportent sur le rivage par succession de temps. "Ce champ a crû du double par des aterrissemens successifs. Le Rich. Port. écrit attérissement. = Il faut prendre garde de confondre aterrage avec aterrissement. L' avis paraît superflu; mais c'est en comparant les mots, qui ont quelque analogie, qu'on aprend mieux à en distinguer la signification. Qui dirait aterrage pour amas de terre ou de sable, etc. et aterrissement pour le lieu où l'on peut prendre terre, ferait un ridicule quiproquo.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788