avénage

AVÉNAGE

(a-vé-na-j') s. m.
Autrefois prestation en avoine fournie aux seigneurs par les habitants de leurs terres.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Jean, homme lige de ses feuries et avenages [DU CANGE, avenagium.]
    Serfs ou bourgeois d'avenage [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Aveine.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

avénage

AVÉNAGE. n. m. Redevance en avoine. L'avénage de cette terre rendait plus de six cents livres. Il a vieilli.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5