avent

avent

n.m. [ lat. adventus, arrivée ]
Dans le christianisme, période qui finit à Noël et débute le premier des quatre dimanches précédant cette fête.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

AVENT

(a-van) s. m.
Temps pendant lequel on se prépare, dans l'Église catholique, à célébrer la fête de Noël. Le premier dimanche, les quatre semaines de l'avent. Jeûner l'avent.
Un rat plein d'embonpoint, gras et des mieux nourris, Et qui ne connaissait l'avent ni le carême [LA FONT., Fab. IV, 11]
Prêcher l'avent, prêcher pendant la durée de l'avent.
L'abbé Boileau parut à la cour plusieurs avents et carêmes [SAINT-SIMON, 133, 219]
Au plur. Les avents, plusieurs avents considérés ensemble. C'est aux avents qu'on a coutume de planter.
Avoir autant couru Qu'aux avents de Noël fait le moine bourru [RÉGNIER, Sat. XI]

REMARQUE

  • Ne dites pas : c'est aux avents que j'irai me confesser ; mais dites : c'est à l'avent. Les avents se disent de plusieurs avents, comme les étés, les hivers. Les avents pour l'avent, c'est un provincialisme, comme on le voit par le picard.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    En quaresme et es auvens croissoit le nombre des poures [JOINV., 297]
    Il fu couronné le premier dymanche des advens [ID., 201]
  • XVIe s.
    Et, le temps des avents venu, envoya en un couvent de cordeliers demander un prescheur [MARG., Nouv. XLI]
    Le predicateur, tout le long de l'avent, fit très bien son devoir [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, les aveins ; provenç. avent ; catal. advent ; espagn. adviento ; portug. advento ; ital. avvento ; de adventus, arrivée, de advenire, avenir : c'est-à-dire l'arrivée, l'avénement de Jésus-Christ, dit, par antonomase, pour sa naissance, et finalement, par catachrèse, pour un certain temps avant Noël.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

avent

AVENT. n. m. Temps destiné par l'Église catholique pour se préparer à la fête de Noël. L'avent a été plus long cette année-ci que l'autre. Le premier dimanche de l'avent. On dit au pluriel Les avents de Noël. C'est aux avents qu'on a coutume de planter.

Par extension, Prêcher l'avent, jeûner l'avent, Prêcher, jeûner pendant l'avent.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

avent


AVENT, s. m. Les quatre Dimanches qui précèdent la Fête de Noël. "Prêcher l'Avent, jeûner l'Avent; & au pluriel, les Avents de Noël. Hors delà, il faut toujours dire l'Avent; & c'est un gasconisme de dire: prêcher les Avents; le premier Dimanche des Avents. Desgr.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

avent

Advent

avent

advent

avent

advent

avent

advent

avent

advent

avent

advent

avent

advento

avent

advent

avent

avvento

avent

アドベント

avent

advent

avent

Adwent

avent

advento

avent

advent

avent

Адвент

Avent

[avɑ̃] nm
l'Avent → Advent
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005