avenu

avenu, e

adj. [ de l'anc. fr. avenir, arriver ]
Nul et non avenu,
considéré comme n'ayant jamais existé.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

avenu

AVENU, UE. Participe passé de l'ancien verbe Avenir remplacé par ADVENIR. Il ne s'emploie que dans les expressions : Tenir pour non avenu. Considérer une chose comme nulle et non avenue, N'en tenir aucun compte, comme si elle n'avait pas dû advenir.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

avenu


AVENU, ÛE, adj. et participe du verbe avenir. Il ne se dit qu'avec non.
   Il n'est rien que le temps n'absorbe & ne dévôre,
   Et les faits qu'on ignôre
   Sont bien peu différens des faits non avenus.       Rouss.
* Autrefois on l'employait sans négative. "Le Poëte, pour traiter des chôses avenues, ne seroit pas estimé moins Poëte. Acad. Sentimens sur le Cid. — L'Acad. ne le met plus que comme participe, avec le v. être, auxiliaire de son verbe, excepté avec non. "Ce qu'on craignoit est avenu; les chôses qui sont avenûes. "Il faut regarder cela comme une chôse non-avenûë.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

avenu

[av(ə)ny] adj
nul et non avenu → null and void
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005