bâillon

(Mot repris de bâillons)

bâillon

n.m.
Bandeau, tissu, objet qu'on met sur la bouche ou dans la bouche de qqn pour l'empêcher de parler ou de crier.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

bâillon

(bɑjɔ̃)
nom masculin
morceau de tissu placé sur la bouche pour empêcher de parler Les ravisseurs ont mis un bâillon à leur otage.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

BÂILLON

(bâ-llon, ll mouillées, et non bâ-yon) s. m.
Petite barre de bois ou de fer qu'on met entre les dents pour empêcher de parler ou d'appeler.
Lorsqu'on mit un bâillon à Lalli et qu'on lui eut coupé la tête pour avoir été malheureux et brutal [VOLT., Lettr. d'Argental, 23 mai 1769]
Fig.
Qu'en dirent [de la campagne de Vendôme, en Italie] le prince Eugène et Staremberg ? Qu'en dirent les officiers principaux, quand, par son retour, leur bâillon leur tomba de la bouche ? [SAINT-SIMON, 204, 244]
Petit panier qu'on adapte au nez d'un animal pour l'empêcher de mordre. Lien avec lequel on réunit les mâchoires d'un chien, pour le même but.
Terme de médecine. Instrument qui sert à tenir la bouche ouverte lorsqu'on veut l'explorer.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'Aubespin, inventeur des baillons, à qui on en appliqua un afin que les vers qui multiplioient en sa bouche ne l'estouffassent, ce qui advint [D'AUB., Hist. I, 82]

ÉTYMOLOGIE

  • Bâiller ; ce qui tient la bouche ouverte, ce qui fait bâiller.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

bâillon

BÂILLON. n. m. Morceau de bois, de fer, etc., qu'on met de force entre les mâchoires d'une personne pour l'empêcher de parler et de crier, ou dans la gueule d'un animal pour l'empêcher de mordre ou de faire du bruit.

Fig. et fam., Mettre un bâillon à quelqu'un, L'intimider, ou le gagner, et l'empêcher ainsi de parler de quelque chose sur quoi l'on veut qu'il se taise.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

baillon

Baillon, Epistomium.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

bâillon


BâILLON, s. m. BâILLONER, v. a. [Bâ-glion, glio-né, 1re lon.] Ce qu'on met dans la bouche d'un homme, pour l'empêcher de parler ou de crier; ou dans la gueule d'une bête, pour l'empêcher de mordre et de faire du bruit. = Bâilloner, c'est mettre un bâillon à... Bâilloner une personne, un chien.
   On dit, figurément et familièrement, mettre un bâillon à la bouche de quelqu'un; lui doner de l'argent, pour l'empêcher de parler.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

bâillon

gag

bâillon

mordaça

bâillon

bavaglio

bâillon

Gag

bâillon

개그

bâillon

[bɑjɔ̃] nmgag
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005