bézoard

BÉZOARD

(bé-zo-ar ; le d ne se lie pas ; au pluriel, l's ne se lie pas : les bézoards humains, dites : les bézo-ar humains ; pourtant quelques-uns lient l's : bézo-ar-z humains) s. m.
Nom donné aux concrétions calculeuses qui se forment dans l'estomac, les intestins et les voies urinaires des quadrupèdes. Bézoard oriental, celui qui se trouve dans le quatrième estomac de la gazelle des Indes. Bézoard occidental, celui qui se trouve dans le quatrième estomac de la chèvre sauvage du Pérou, de l'isard ou du chamois (ces bézoards étaient regardés autrefois comme ayant de grandes vertus alexipharmaques). Bézoards humains, calculs urinaires de l'homme. Bézoard factice, ou pierre de Goa, composition destinée à être substituée aux vrais bézoards, et fabriquée à Goa.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Son bezahard ou contre-poison est le suc de melisse [PARÉ, XXIII, 44]
    D'autant qu'en parlant des signes de chacun venin à part, nous avons nommé son antidote bezahar, il faut sçavoir ce que veut dire ce mot : les antidotes et contrepoisons ont esté appellés par les Arabes en leur langue bezahar, c'est à dire en leur baragouin, conservateur de la vie ; de là est venu que tous antidotes et contre-poisons par excellence ont esté appellés bezardica.... une espèce de bouc appellé en langue persique pazain (dont la pierre à proprement parler doit estre appellée pazarda du mot pazain, qui signifie bouc : mais nous d'un mot corrompu l'appellons bezar).... [PARÉ, XXIII, 45]

ÉTYMOLOGIE

  • Persan padzehr, de pad, préserver, et zehr, poison.

bézoard

BÉZOARD. n. m. Concrétion pierreuse qui se forme dans le corps de certains animaux et à laquelle on attribuait jadis de grandes vertus comme antidote et comme amulette. Bézoard de porc-épic, de chèvre, de gazelle.
Traductions

bézoard

безоар