babel

BABEL

(ba-bèl) s. f.
Babylone. Poétiquement.
Il [Paris] bâtit au siècle où nous sommes, Une babel pour tous les hommes, Un panthéon pour tous les dieux [V. HUGO, Voix, 4]

PROVERBE

    C'est la tour de Babel, se dit, par allusion au récit biblique, d'une assemblée où tout le monde parle sans s'entendre, où personne n'est d'accord.

ÉTYMOLOGIE

  • Babel, nom hébreu de Babylone
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

babel

BABEL. n. f. Nom biblique de la ville que les fils de Noé construisirent en même temps qu'une tour afin d'atteindre le ciel, en punition de quoi Dieu mit la confusion dans leur langage.

Prov. et fig., C'est la tour de Babel, se dit d'un Lieu, d'une assemblée où tout le monde parle à la fois et sans s'entendre, où règne une grande confusion d'opinions et de discours.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions