bandage

(Mot repris de bandages)

bandage

n.m.
1. Action de bander une partie du corps ; pansement ainsi constitué : Resserrer un bandage.
2. Cercle métallique ou bande de caoutchouc entourant la jante d'une roue.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

BANDAGE

(ban-da-j') s. m.Terme de chirurgie.
Tout appareil dont les bandes et les compresses forment la partie essentielle.
Il [l'enfant] est entouré de linges et de bandages de toute espèce [J. J. ROUSS., Ém. I]
Appareil plus ou moins compliqué qu'on emploie pour le traitement des fractures, et dans lequel entrent des lacs, des attelles, etc. Par extension, nom de diverses machines, telles que les brayers ou bandages herniaires, le garrot, le tourniquet, etc.
Bandes de fer ou d'autre métal qui entourent et serrent les roues d'une voiture, d'une machine.
En termes d'armurier, pièces qui servent à bander une arbalète, un pistolet, et toutes choses qui font ressort. En termes de fonderie, assemblage de bandes de fer plat servant à maintenir les moules.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et soit fait bandage et ligature propre pour tel cas [PARÉ, VIII, 24]

ÉTYMOLOGIE

  • Bander.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

bandage

BANDAGE. n. m. T. de Chirurgie. Application méthodique des bandes, compresses et autres pièces destinées à maintenir un appareil sur une partie du corps. Faire un bandage.

Il se dit aussi de la Bande même dont on serre, dont on entoure quelque partie du corps. Appliquer un bandage. Délier un bandage. Bandage compressif. Bandage en T. Bandage élastique.

Il se dit particulièrement d'une Sorte de bande d'acier élastique, courbée en arc, garnie à son extrémité d'une ou deux pelotes, et qu'on attache avec une courroie autour des reins pour contenir les hernies ou descentes. Bandage herniaire. Porter un bandage.

Bandage simple, Celui dont on se sert pour la descente qui n'est que d'un côté. Bandage double, Celui qui est garni de deux pelotes pour la double hernie.

Il signifie aussi en général Action de bander ou Ce qui sert à bander. Le bandage d'un arc. Le bandage d'une arbalète.

Il est souvent employé en termes d'Arts et désigne notamment une Bande de fer ou d'autre métal qui entoure une roue et qui la serre pour la tenir en état, ou l'Ensemble constitué par la chambre à air et l'enveloppe pneumatique qui entoure une roue de bicyclette ou d'automobile.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

bandage

Bandage d'arc, Intensio arcus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

bandage


BANDAGE, s. m. 1°. Bande, lien qui sert à bander. = 2°. La manière de bander les plaies. = 3°. Bandage des rouës, les bandes de fer qui les entoûrent. = 4°. Brayer pour les Herniaires.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

bandage

Bandage, Verband, Fatschebandageverband, zwachtelאגד (ז), אספלנית (נ), חבישה (נ), תחבושת (נ), אִסְפְּלָנִית, חֲבִישָׁה, תַּחְבֹּשֶׁתbalutapósito, vendajefasciatura, bendatura, cintoضِمَادةobvazbandageεπίδεσμοςsidezavoj包帯붕대bandasjebandażbandagem, ligaduraбинтbandageผ้าพันแผลsargıbăng dán cứu thương绷带繃帶 (bɑ̃daʒ)
nom masculin
gros pansement
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

bandage

[bɑ̃daʒ] nm
(action)bandaging
(= pansement) → bandage
bandage herniaire nmtruss
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005
Collins Multilingual Translator © HarperCollins Publishers 2009