banquet

(Mot repris de banquets)

banquet

n.m. [ it. banchetto, petit banc, en raison des bancs disposés autour des tables ]
Grand repas, festin organisé pour fêter un événement important : Les assises du parti se sont terminées par un banquet.

BANQUET

(ban-kè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : les banquets et les danses, dites : les ban-kè-z et.... banquets rime avec traits, jamais, succès) s. m.
Repas d'apparat.
Si Lusignan ne rappelait à sa fille que les banquets et les joies de l'Olympe, cela serait d'un faible intérêt pour elle [CHATEAUBR., Génie, II, II, 5]
Oubliait-on qu'ici les déesses des morts Sont du dieu des banquets les compagnes cruelles ? [LEMERC., Agam. IV, 5]
Banquet nuptial, repas de noces.
Terme de dévotion. Le banquet des élus, la béatitude céleste. Le banquet sacré, la communion.
Enfin je suis parvenue au banquet divin [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Poétiquement.
Au banquet de la vie infortuné convive, J'apparus un jour, et je meurs [GILBERT, Imit. des psaumes.]
Au banquet de la vie à peine commencé, Un instant seulement mes lèvres ont pressé La coupe en mes mains encor pleine [A. CHÉN., Jeune capt.]
La vie est chère à l'homme, entre les dons du ciel ; Nous bénissons toujours le Dieu qui nous convie Au banquet d'absinthe et de miel [V. HUGO, Odes, IV, 4]
Terme de manége. Petite branche d'une bride, au-dessous de l'œil.

REMARQUE

  • Dans le XVIIe siècle, les puristes réservaient banquet à l'usage des seules choses sacrées.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et [Philippe d'Artevelle] donnoit aux dames et aux damoiselles de grands disners, soupers et banquets, ainsi comme avoit fait du temps passé le comte [FROISS., II, II, 160]
    Les convis et les bancquetz plus grans et plus prodigues que en nul autre lieu dont j'aye eu congnoissance [COMM., I, 2]
    Lors, l'un d'eux couvrit la table et mit le banquet dessus [LOUIS XI, Nouv. XXIX]
  • XVIe s.
    Nous pensions que là fust quelque notable festin et banquet [RAB., Pant. V, 17]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de banc : proprement petit banc ; ital. banchetto.

banquet

BANQUET. n. m. Festin, repas d'apparat. Banquet somptueux. Banquet de noces. Assister à un banquet.

Banquet royal, Repas d'étiquette où le roi mangeait en public avec toute sa famille et tous les princes et princesses du sang.

En termes de Dévotion, Le banquet des élus, le banquet de l'Agneau, La joie de la béatitude céleste. Le sacré banquet, La sainte communion.

banquet

Banquet, Coena, Concoenatio, Conuiuium, Symposium.

Banquets, quand on convie l'un l'autre, Circumpotatio.

Petit banquet et repeüe franche, ou l'argent que bailloient les riches Romains à ceux qui au matin à leur lever leur venoient faire la cour, et dire le bon jour, Sportula.

Un banquet sumptueux et magnifique, Coena pollucibilis, Dapalis coena, Epulae epularum, Lautissimum conuiuium, Polluctum, Opipare apparatum conuiuium, Pontificalis coena, Adiicialis coena. B.

Un grand banquet où on boit bien, Ebria coena.

Banquet où il ne faut que torcher la bouche, Asymbolum conuiuium. B.

Banquet servy de tous mets et entre-mets, Epulum adiiciale. B.

Banquet solennel à tous venans, qui se faisoit anciennement à la dedicace d'un temple, en un triomphe, és funerailles, ou autrement, Epulum.

Un banquet si abondant qu'on ne sçait lequel prendre le premier, Dubia coena.

Banquet excessif et de grande superfluité, Sumptuosa coena, Profusae epulae.

Les banquets qu'on fait le lendemain des nopces, Repotia.

Banquets qu'on faisoit és convois et obseques des trespassez, Parentalia.

Appartenant au banquet, Epularis.

¶ Qui est convié ou invité au banquet, Conuiua, Epulo.

¶ Le jour du banquet solennel, Epularis dies.

Vaisselle servant aux banquets, Vasa conuiuialia.

Esbatemens qui se font és banquets, Conuiuialia obiectamenta.

Boire largement au banquet, Vino largius epulas celebrare.

Se trouver au banquet, Se conuiuio reddere.

Parmy les banquets, Ad vinum.

Accoutrer un banquet elegamment et richement, Magnifice et splendide ornare conuiuium.

Aller au banquet, Conuiuium inire,

Aller aux banquets de ses voisins, ou les appeler au banquet, Complere conuiuium vicinorum.

Appeler au banquet, Accersere in conuiuium.

Apprester un honeste banquet, Pollucere.

¶ Faire grand banquet, Celebrare conuiuium, vel epulas, Conuiuari, Agere conuiuium.

Faire le banquet des espousailles de quelqu'un, Sponsalia alicui praebere.

Faire le banquet le jour de sa nativité, Natalia dare.

Faire banquet à autruy, Conuiuium habere, Epulum facere, vel factitare.

Faire un banquet à aucun de viandes bien appareillées, Apparatis epulis aliquem accipere.

Faire banquets des deniers de la chose publique, Conuiuari de publico.

Faire souvent banquets, Obsonitare. B.

Regretter les banquets, Deflere coenas.

Renforcer le banquet de viandes, Epulas instaurare.

¶ Qui fait banquet, ou un faiseur de banquets, Conuiuator, Obsonanator. B. ex Terentio.

Celuy qui faisoit le banquet public au peuple à cause d'un mortuaire, Dominus epuli.

banquet


BANQUET, s. m. BANQUETER, v. neut. [Bankè, keté, 1re lon. 2e è moy. au 1er e muet au 2d.] Banquet est un festin, un repas magnifique.
   BANQUETER, faire un banquet. Le verbe est du style familier. Le substantif est du beau style. Le banquet des Dieux, des Sept Sages; Le banquet des Elus, de l'Agneau, la joie de la Béatitude Céleste. Le Sacré Banquet, la Sainte Eucharistie.

Synonymes et Contraires

banquet

nom masculin banquet
Grand repas.
agape, festin -populaire: gueuleton.
Traductions

banquet

banquet, feast, dinnerfeestmaal, banket, feestdisחינגה (נ), כרה (נ), מסיבה (נ), משתה (ז), סעודה חגיגית (נ), מִשְׁתֶּה, מְסִבָּהbanketBankett, Festmahl, Tafelcomida festivabanketti, juhla-ateriabanchetto, pranzo festivobanquete宴會연회банкет (bɑ̃kɛ)
nom masculin
grand repas de fête

banquet

[bɑ̃kɛ] nm [club] → dinner; [noces] → reception; (d'apparat)banquet
le banquet annuel de l'association → the club's annual dinner