banquette

(Mot repris de banquetterions)

banquette

n.f. [ languedocien banqueta, petit banc ]
1. Banc rembourré ou canné, avec ou sans dossier.
2. Siège rembourré à dossier pour plusieurs personnes, dans un véhicule, un lieu public : S'asseoir sur la banquette arrière d'une voiture. Banquettes de restaurant.

BANQUETTE

(ban-kè-t') s. f.
Banc long et rembourré, sans dossier. En termes de théâtre, jouer devant les banquettes, jouer une pièce dans une salle presque vide de spectateurs.
Terme de fortifications. Partie du rempart située immédiatement derrière le parapet, et d'où les soldats font feu sur l'ennemi.
En termes de voirie, petit chemin peu élevé au-dessus de la voie sur un pont ou une rue pour les piétons. On dit habituellement trottoir. Chemin pratiqué le long d'un canal ou d'un aqueduc.
En architecture, appui en pierre d'une fenêtre.
En termes de jardinage, palissade taillée à hauteur d'appui entre les arbres d'une contre-allée.
L'impériale d'une diligence et des omnibus.
Terme de menuiserie. Boiserie qui garnit le dessus et le devant des croisées. Bande de fer placée dans les fourneaux des forges, pour soutenir une portion de la charge du minerai et du charbon.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Une celle [selle] que l'on apelle au pays banquette [DU CANGE, banquetus.]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de banc.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BANQUETTE. Ajoutez :
    Terme de turf. Banquette irlandaise, obstacle usité dans les courses de steeple-chase : c'est un talus gazonné dont le sommet présente une plate-forme destinée à servir de point d'appui au cheval sauteur ; cet obstacle se franchit en deux temps : du pied de la banquette au sommet d'abord, et de la plate-forme au champ de course ensuite.

banquette

BANQUETTE. n. f. Sorte de banc rembourré, sans dossier. Garnir une salle de banquettes. Disposer des banquettes. Le parterre de certains théâtres est garni de banquettes. Monter sur les banquettes pour mieux voir.

En termes de Théâtre, Jouer devant les banquettes, jouer pour les banquettes, Jouer dans une salle vide ou presque vide de spectateurs.

Il désignait aussi les Places d'impériale sur certaines voitures publiques.

Il se dit, en termes de Génie militaire, d'une Petite élévation ou large degré de pierre, de terre ou de gazon, sur lequel on monte pour tirer par-dessus le parapet d'un bastion ou le revers d'une tranchée.

Banquette irlandaise, Sorte de talus gazonné qui sert d'obstacle dans les courses de chevaux.

Il signifie, en termes de Voirie, Petit chemin pour les piétons, élevé de quelques centimètres au-dessus de la voie où passent les voitures. On dit plus communément TROTTOIR.

Il se dit aussi d'un Chemin d'une certaine largeur ménagé à l'intérieur d'un aqueduc et d'un égout, et sur lequel on peut marcher, pour le nettoyer ou le réparer.

Il se dit, en termes d'Architecture, de l'Appui d'une fenêtre, lorsqu'il ne s'élève qu'à hauteur de siège et qu'il est surmonté d'un appui de fer.

En termes d'Horticulture, il se dit d'une Palissade taillée à hauteur d'appui, entre les arbres d'une contre-allée.

banquette


BANQUETTE, s. f. [Bankète, 1re lon. 2e è moy. et bref, 3e e muet.] 1°. En termes de Fortification, petite élévation de pierre, de terre ou de gazon, pour tirer par-dessus le parapet d'un bastion, ou le revers d'une tranchée. = 2°. Endroit relevé d'un chemin, d'un pont, où il n'y a que les gens de pied qui pâssent. = 3°. Sorte de banc rembourré.

Traductions

banquette

small bench, stool, seat, benchbankje, bankמושב (ז), ספסל (ז)Bänkchenbenketobanqueta, banquinho, mochosedile, sgabello (bɑ̃kɛt)
nom féminin
siège de plusieurs places la banquette arrière d'une voiture

banquette

[bɑ̃kɛt] nfseat
la banquette arrière de la voiture → the back seat of the car