banvin

BANVIN

(ban-vin) s. m.
Droit qu'avait le seigneur de vendre, à l'exclusion de toute autre personne, le vin de son cru, dans sa paroisse, durant le temps marqué par la coutume. Proclamation qui indiquait le jour où les particuliers pourraient vendre leur vin nouveau.

ÉTYMOLOGIE

  • Ban, et vin.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

banvin

BANVIN. s. m. Droit qu'avait un seigneur de vendre le vin de son cru, à l'exclusion de tout autre, dans sa paroisse, durant le temps marqué par la coutume.

Il se disait aussi de La proclamation qui indiquait le jour où les particuliers pourraient vendre leur vin nouveau.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

banvin


BANVIN, s. m. [Ban-vein.] Droit qu'a le Seigneur de vendre le vin de son crû, à l'exclusion de tout aûtre, dans sa Paroisse, dans un temps marqué par la coutume.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788