baraque


Recherches associées à baraque: barque, incontournable, rachat

baraque

n.f. [ esp. barraca, hutte ]
1. Construction légère en planches : Des baraques foraines.
2. Fam., péjor. Maison peu confortable ou en mauvais état : Il y a des courants d'air dans cette baraque.

BARAQUE

(ba-ra-k') s. f.
Hutte construite par les soldats à défaut de tentes, et, par extension, constructions légères remplaçant les casernes, quand on veut établir pour quelque temps les soldats sur un point.
Réduit couvert pour les pêcheurs.
Boutique faite de planches. Les baraques de la foire.
Fig. et familièrement, maison mal bâtie et de chétive apparence. Maison où les domestiques sont traités mal, les ouvriers mal payés.
Petite armoire dans laquelle les écoliers serrent leurs livres et leurs cahiers.

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. baraca, baracha ; espagn. barraca ; ital. baracca ; angl. barraks, caserne ; du bas-latin, barra, perche, barre (voy. BARRE) ; comparez le gaél. barrachad, une hutte, de barrach, branches d'arbres.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BARAQUE. - ÉTYM. Ajoutez cette note : D'après M. Dozy, qui conteste l'étymologie de Diez (barra, barre), ce mot est africain ; et en preuve il apporte ce passage : " Ils [les Arabes] demeurent sous des tentes avec tout leur ménage, poules, chevaux, bœufs et autre bétail, ce qu'ils appellent en leur langue une barraque ; et toutes ces tentes ensemble un douar, " DAN, Hist. de Barbarie, p. 59. Il ajoute que l'ancienne forme espagnole était barga, et croit le mot berbère, trouvant dans cette langue non pas barga précisément, mais des formes qui s'en rapprochent.

baraque

BARAQUE. n. f. Construction provisoire et légère, généralement faite en planches. Les soldats, n'ayant pas de tentes, se sont construit des baraques. En attendant que les casernes fussent achevées, on les a logés dans des baraques. Ces pêcheurs s'abritent en toute hâte dans des baraques en revenant de la pêche. Les baraques de la foire. La baraque où l'on serre les outils en quittant le chantier.

Il se dit, par extension et familièrement, d'une Maison mal bâtie et de chétive apparence. Sa maison n'est qu'une baraque, est une véritable baraque. On ne peut pas loger dans cette baraque. Il faut abattre ces vieilles baraques.

Fig. et pop., C'est une baraque, se dit aussi, par dénigrement, d'un Atelier où l'on ne fait que des ouvrages de peu de valeur ou d'une Maison où les domestiques se trouvent mal payés ou mal nourris.

baraque


BARAQUE, s. f. BARAQUER, v. a. [Ba-rake, baraké, 3e e muet au 1er, é fer. au 2d: tout bref.] Les baraques sont des hutes, que font les Soldats, pour se mettre à couvert: Baraquer, c'est faire des baraques. Il se dit sur-tout au réciproque, se baraquer.

Synonymes et Contraires

baraque

nom féminin baraque
Familier. Maison inconfortable.
bauge, bouge, cabane, cahute, masure, nid à rats, taudis -familier: bicoque, boutique -littéraire: galetas -populaire: cambuse, casbah, gourbi, taule, turne.
Traductions

baraque

Baracke, Lagerhütteshanty, barrack, shed, barn, shack, boothloods, barak, keet, tent, schuur, hok, houten barak, kot [huis], kraam, krotחושה (נ), צריף (ז), צְרִיףbarakbarracaladebarakobarracónparakkibarakbaracca, baracconebarracabarack (baʀak)
nom féminin
1. construction en bois une baraque de foire
2. maison Ils sont tous fous, dans cette baraque !

baraque

[baʀak] nf
(en planches)shed
(= maison) → house
Elle habite dans une belle baraque → She lives in a beautiful house., She has a great place.