bardé, éé

BARDÉ, ÉÉ2

(bar-dé, dée) part. passé de barder 2
Chevalier bardé de fer. Poularde bardée de lard. Fig. et familièrement. Être bardé de cordons, porter des décorations de divers ordres. En termes de blason, se dit d'un cheval caparaçonné.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877