bedeau

(Mot repris de bedeaux)

bedeau

n.m.
Employé laïque d'une église, chargé de veiller au bon déroulement des offices, des cérémonies : Les bedeaux sonnent les cloches.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

BEDEAU

(be-dô) s. m.
Bas officier d'une église, portant verge ou masse, et qui sert les prêtres, leur fait faire place et leur rend d'autres petits services ainsi qu'aux marguilliers.
Autrefois, employé d'Académie, appelé aujourd'hui appariteur.
Suivi par un recteur de bedeaux entouré [BOILEAU, Sat. VIII]
Scarabée bedeau, l'aphodie du fumier.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Tant i a prevoz et bedels, Et tant bailliz viez et nouvels, [que les paysans] Ne puent aveir paiz nule heure [WACE, Rou, 5975-6074]
  • XIIIe s.
    Si herberge ele mainte gent, El leur qu'el n'a ne bel ne gent, Bediaus et bailliz et borgois, Qui trois semaines por un mois Lessent aler à pou de conte [RUTEB., II, 39]
    Nous commandons que baillifz, ne prevos ne autres ne tieignent trop grant plenté de serjans ne de bediaus, pource que le peuple ne soit grevé [JOINV., 295]
    Li bedel sont li mineur serjant qui doivent prendre les nans [gages], et les offices faire, qui ne sont pas si honestes et les meneures semonces [DU CANGE, bedelli.]
  • XVe s.
    Varlez, bedeaus, sergentereaus, Executeürs des sentences De Dieu sur ceulx qui font offences [, Mir. de Ste Genev]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat, bedellus ; provenç. bedel ; ital. bidello ; de l'anc. haut-allem. put-il, crieur public ; allem. mod. Büttel, sergent de ville. Dans l'ancien français, au nominatif singulier, li bedels ou li bedaus ; au régime, le bedel ; au nominatif pluriel, li bedel ; au régime, les bedels ou les bedaus.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

bedeau

BEDEAU. n. m. Employé d'église qui a pour insigne une verge ou canne et pour fonction principale de marcher devant les ecclésiastiques, devant les quêteurs, etc., et de leur faire ouvrir passage. Un bedeau de Saint-Eustache. Le bedeau marche en tête des processions.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

bedeau

Bedeau, Apparitor, Les bedeaux de l'université, Erasmus in dialogo de pronunciatione vocat Septrigeros. Habent inquit, Rectorem, septrigeros, cancellarios, decanos, etc.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

bedeau


BEDEAU, s. m. [Bedo; 1re e muet; 2e dout. au sing. lon. au plur. Bedeaux.] Bas-Oficier portant baguette et masse, et servant aux Eglises ou aux Université. — On a écrit autrefois bedeau ou bedaut; on ne dit plus que le 1er.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

bedeau

bud

bedeau

pedelo, sakristiano

bedeau

scaccino

bedeau

klockare

bedeau

[bedeaux] (pl) [bədo] nmbeadle
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005