bellâtre

(Mot repris de bellatre)

bellâtre

n.m. [ de bel ]
Vieilli, péjor. Homme d'une beauté fade.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

bellâtre

(bɛlɑtʀ)
nom masculin
homme beau mais prétentieux un bellâtre ennuyeux
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

BELLÂTRE

(bè-lâ-tr') s. m. et f.
Celui, celle qui, se croyant beau, belle, affecte les airs des jeunes gens avantageux, des femmes coquettes.
J'avais toute la raison, le droit et l'intérêt de ne pas subir le joug audacieux et nouveau de ce vieux bellâtre [SAINT-SIMON, 341, 217]
Je n'ai pas reçu de nouvelles de M. de Richelieu touchant son bellâtre de Bellecour [un acteur] [VOLT., Lett. d'Argental, 10 avril 1764]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Sa femme laquelle estoit assez bellastre [RAB., Pant. III, 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Bel (voy. BEAU), avec la terminaison âtre, qui est péjorative.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

bellâtre

BELLÂTRE. n. m. Homme chez qui l'impression de beauté est gâtée par un air de prétention niaise et de contentement de soi- même.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

bellâtre


BELLâTRE, s. m. [Bèlâtre, 1re è moy. 2e lon.] Qui a un faux air de beauté, une beauté mélée de fadeur: c'est un bellâtre.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

bellâtre

fop

bellâtre

[bɛlɑtʀ] nmdandy
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005