berquinade

BERQUINADE

(bèr-ki-na-d') s. f.
Composition littéraire où les réalités de la vie sont peintes à l'eau de rose ; ce mot ne s'emploie guère qu'ironiquement, en parlant de pièces où l'on veut dire que l'auteur n'a pas su jeter l'intérêt dramatique nécessaire.

ÉTYMOLOGIE

  • Berquin, auteur de contes, de petits drames et de narrations ou de conseils pour les enfants, qui ne sont pas sans mérite, mais où la vertu triomphe trop facilement.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

berquinade

BERQUINADE. n. f. Ouvrage d'un caractère sentimental et un peu enfantin, à la façon de ceux de l'écrivain Berquin.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5