bienveillance

bienveillance

n.f.
Disposition favorable envers autrui : Elle a gagné la bienveillance de ses nouveaux collègues cordialité, sympathie ; antipathie, hostilité compréhension, mansuétude ; âpreté, dureté
J'ai l'honneur de solliciter de votre haute bienveillance,
formule traditionnelle dans une lettre de requête adressée à une personnalité.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

BIENVEILLANCE

(biin-vè-llan-s' ; ll mouillées, et non biin-vè-yan-s') s. f.
Disposition favorable de la volonté. La bienveillance avec laquelle vous m'écoutez. Avoir de la bienveillance pour quelqu'un. Gagner, se concilier ou s'attirer la bienveillance de quelqu'un. Reçu avec bienveillance par le ministre. Homme sans bienveillance.
De Vinius par là gagnant la bienveillance [CORN., Othon, III, 1]
Ma franchise surtout gagna sa bienveillance [BOILEAU, Poés. diverses, XXIII]
Il n'en est pas de même des grands d'Europe, à qui la disgrâce n'ôte rien que la bienveillance et la faveur [MONTESQ., Lett. pers. 102]

REMARQUE

  • Malherbe disait bienveuillance (II, 4) : Qui ne sait point qu'à sa vaillance Il ne se peut rien ajouter ? Qu'on reçoit de sa bienveuillance Tout ce qu'on en doit souhaiter ?

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Amitié est nommée l'une : C'est bonne volenté commune De gens entr'eus sans descordance Selon la Dieu benivoillance [, la Rose, 4704]
    Por ce amoit moult l'acointance De Richece et la bien-voillance [, ib. 1126]
  • XIVe s.
    Benivolence a similitude à chose amable et semble estre amisté, mes ce n'est pas amisté [ORESME, Eth. 269]
    Amisté est begnivolence entre ceulz qui veulent l'un à l'autre bien contre bien [ID., ib. 232]
  • XVe s.
    Or ne souffrez que je mendie ; Mais de vostre begnivolence, Me laissiez mes gaiges à vie [E. DESCHAMPS, Supplication.]
  • XVIe s.
    Il ne sçait pas, pour avant jeu, capter la benevolence du candide lecteur [MONT., I, 188]
    La jalousie de nos femmes pour nous empescher de l'amitié et bienveuillance d'autres femmes [ID., I, 245]
    Ceste victoire ne luy apporta pas moins de bienvueillance, d'honneur et de gloire, qu'avoient fait les deux autres premieres [AMYOT, Cam.]
    Toutefois ilz ne continuerent pas ceste benevolence quand ilz furent instalez en leur estat, ains eurent tousjours desbat ensemble [ID., Crassus, 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Bienveillant ; provenç. benvolensa, bevolensa ; catal. benevolensa ; espagn. benevolencia ; ital. benevolenza. La langue a longtemps hésité entre benivoillance, bienvoillance, benivolence et bienveuillance.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

bienveillance

BIENVEILLANCE. n. f. Disposition favorable envers quelqu'un. Se sentir de la bienveillance pour quelqu'un. Gagner, captiver, se concilier la bienveillance de quelqu'un. Son chef l'honore de sa bienveillance. Il a reçu des marques non équivoques de sa bienveillance. Un sourire de bienveillance. Elle lui a montré beaucoup de bienveillance. Il se dit surtout du supérieur à l'égard de l'inférieur.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

bienveillance

Bienveillance, Beneuolentia, Bonus in aliquem animus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

bienveillance


BIENVEILLANCE, s. f. BIENVEILLANT, ANTE, adj. [Bien-vè-gliance, glian, glian-te; mouillez les ll, 2e è moyen. 3e lon. Quelques-uns écrivent et prononcent bienveuillance, bienveuillant, et l'étymologie favorise cette manière d'écrire et de prononcer; mais l'usage lui est contraire.] La bienveillance est une disposition favorable envers quelqu'un, Bienveillant est celui qui a de la bienveillance. — L'adjectif est incomparablement moins en usage que le substantif. L'Acad. le met pourtant sans remarque: mais elle n'en done point d'exemple. Elle n'en done que du substant. "Gagner, captiver, se concilier la bienveillance d'un grand: "Le Prince l'honôre de sa bienveillance. — Il ne se dit que du supérieur à l'égard de l'inférieur.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

bienveillance

Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

bienveillance

goedhartigheid, goedheid, welwillendheid, vriendelijkheidbenevolence, goodwill, kindness, good will, graciousness, kindlinessאור פנים (ז), הארת פנים (נ), חן (ז), חסד (ז), טוב לב (ז), לבביות (נ), מאור פנים (ז), סבר פנים יפות (ז), עין טובה (נ), פרגון (ז), חֵן, טוּב לֵב, לְבָבִיּוּתGüte, Herzensgüte, Gunstbonkorecoблагорасположение, доброжелательностьbenevolenza, degnazioneBenevolence자비välvilja (bjɛ̃vɛjɑ̃s)
nom féminin
gentillesse, indulgence parler avec bienveillance de qqn
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

bienveillance

[bjɛ̃vɛjɑ̃s] nfkindness
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005