blême

(Mot repris de blêmes)

blême

adj.
1. Se dit d'un visage, d'un teint très pâle : Être blême de peur blanc, livide
2. D'un blanc terne : Un matin blême blafard
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

BLÊME

(blê-m') adj.
Très pâle, plus que pâle.
Adieu, vous voyez trop en mon visage blême Que m'arracher à vous c'est m'ôter à moi-même [MAIRET, Sophon. III, 4]
À cet objet d'horreur, l'œil troublé, le teint blême, J'ai demeuré longtemps plus morte que lui-même [ROTR., Antig. I, 2]
La main des Parques blêmes De vos jours et des miens se joue également [LA FONT., Fab. XI, 8]
La disette au teint blême et la triste famine.... [BOILEAU, Lutr. v.]
Mais doit-il vouloir que pour lui Nous ayons toujours le teint blême ? [MALH., III, 1]
Par extension. Un jour blême.
Le destin ... Est jaloux qu'on passe deux fois Au delà du rivage blême [MALH., VI, 17]
Il dit : Un souffle impur, exhalé sur l'autel, Des cierges allumés chasse la flamme blême [MASSON, Helvétiens, v.]
Il avait tout terni sous ses mains effrontées ; Les blêmes voluptés, sur sa trace ameutées, Sortaient, pour l'appeler, de leur repaire impur [V. HUGO, Crépuscule, 13]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La couleur du portraict est blesme, Et la mienne est tousjours de mesme [DU BELLAY, VII, 10, recto.]
    Et lui devint la couleur blesme, et les levres bleues, et les extremités froides [MARG., Nouv. LXX.]

ÉTYMOLOGIE

  • D'après Diez, de l'ancien scandinave blâmi, couleur bleue, de blâ, bleu (voy. BLEU), d'où livide, blême, étymologie qui paraît tout à fait justifiée par le mot bleime, et par une acception de blesmir dans la Chanson de Roland.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BLÊME. - ÉTYM. Ajoutez :
    La conjecture de Diez qui le tire de l'anc. scand. blâmi, couleur bleue, est assurée par le norois bláman, tache due à un coup ; le sens propre de blêmir étant : faire des taches bleues, frapper, léser [BUGGE, Roman. n. 10, p. 145]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

blême

BLÊME. adj. des deux genres. Qui est extrêmement pâle. On ne le dit guère que du visage, du teint. Avoir le visage blême. Avoir le teint blême. Sa maladie l'a rendu fort blême, tout blême. Il devint blême de frayeur, blême de colère.

Figurément, il peut se dire même des choses, surtout en Poésie. Le rivage blême, en parlant des Bords du Styx. Un jour blême.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

blême


BLêME, adj. [1re ê ouv. et long, 2e e muet.] Pâle; teint blême; visâge blême.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

blême

adjectif blême
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

blême

pallid, pale, white, deathly pale, wanחיוור (ת), חִוֵּרdoodsbleek, vaalbleek, vaalωχρόςsmorto, terreo (blɛm)
adjectif
très pâle être blême de rage
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

blême

[blɛm] adjpale
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005