blaireau

(Mot repris de blaireaux)

blaireau

n.m.
1. Mammifère carnassier, plantigrade, omnivore, commun dans les bois d'Europe de l'Ouest.
2. Gros pinceau que l'on utilise pour savonner la barbe.

BLAIREAU

(blè-rô) s. m.
Mammifère d'Europe, qui est rangé parmi les bêtes puantes (ursus meles).
L'homme n'a pu vivre comme les blaireaux et les lièvres [VOLT., Mœurs, Sauv.]
Le blaireau est un animal paresseux, défiant, solitaire, qui se retire dans les lieux les plus écartés, dans les bois les plus sombres, et qui s'y creuse une demeure souterraine [BUFF., Blaireau.]
Blaireau, pinceau fait de poil de blaireau, servant pour l'aquarelle ; blaireau pied de biche, pinceau servant à vernir ou à lisser le fond sur la porcelaine. Blaireau, savonnette à barbe faite en poil de blaireau.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    En fiel de loups, de regnards et blereaux Soient frittes ces langues venimeuses [VILLON, Ball.]
  • XVIe s.
    Quinze sanglerons, deux blereauz, troys grandz regnardz [RAB., Pant. II, 26]

ÉTYMOLOGIE

  • L'adjectif kymri blawr, gris de fer, a été proposé ; mais comment la diphthongue aw serait-elle devenue ai ? Il y a en celtique : cornwall. bleit, loup ; gallois, blaidd ; et bas-breton, bleiz, lynx, mélange de loup et de chien ; mais cela aurait donné blaideau ou blaiseau. Considérant la forme du mot qui, reproduit en latin, donnerait bladarellus, diminutif de bladarius, marchand de blé (de bladum, voy. BLÉ), Diez y voit une dénomination figurée : le petit marchand de blé ou plutôt, comme remarque M. Mahn, le petit voleur de blé, à cause des habitudes de cet animal qui, dit-on, emporte beaucoup de blé sarrasin. Dans cette étymologie, il est satisfait à la forme du mot ; mais, quant au sens figuré qui aurait conduit à blaireau, il faudrait quelques intermédiaires qui manquent pour l'assurer davantage.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BLAIREAU. - ÉTYM. Comme il est dit dans l'article, Diez voit dans blaireau le représentant d'une forme fictive bladarellus, le petit blatier ; mais est-il vrai que le blaireau fasse provision de blé ou du moins qu'on croie populairement qu'il en fait provision ? M. Hensleigh Wedgwood, Transactions of the philological Society, 18731874, 3e part. p. 329, cite à l'appui de la réalité de cette croyance populaire deux vers anglais :.... Some thin Chippings filcht from the bin Of the gray farmer. Le fermier gris est le blaireau (dit gray en anglais) ; et on n'aurait pas ainsi nommé cet animal si la croyance populaire n'avait pas été que le blaireau fait des provisions de blé. Dans les départements de l'Ouest, le blaireau se nomme bédouaud, et ce nom se trouve dans Cotgrave : Bedouau, a young brocke or badger. Bedoue, a gray, brocfie, badger. Remarquez que l'angl. badger signifie à la fois blaireau et revendeur de grains, regrattier.

blaireau

BLAIREAU. n. m. Mammifère omnivore, bas sur pattes, au pelage noir, gris et blanchâtre, qui se creuse de profonds terriers. La chasse du blaireau.

En termes d'Arts, il désigne une Brosse en poils de cet animal dont se servent les peintres et les doreurs.

Il désigne aussi le Pinceau garni de ces poils dont on se sert, en se rasant, pour étaler et faire mousser le savon.

blaireau

Blaireau, Que aucun appellent Taisson, les autres Grisard, Les autres Bedouau, Melis, Trochus.

blaireau


BLAIREAU, s. m. [Blèro, 1re è moyen. 2e dout. au singulier, longue au plur. Blaireaux.] Taisson. Sorte de bête puante qui se terre.

Traductions

blaireau

badger, shaving brushגירית (נ), מברשת גילוח (נ), תחש (ז), תַּחַשׁ, גִּירִיתdas, scheerkwast, kwast, penseelязовецgrævlingDachs, Rasierpinselασβόςmelotejónmäyrä, partasutiborotvapamacs, borztasso, pennello da barba穴熊, アナグマ오소리borsuktexugobursuc, pensulă de rasбарсукporsuk, fırçasa, tıraşغُرَيْرjezevecjazavacgrevlinggrävlingสัตว์สี่เท้ามีขนสีเทาหัวมีลายเส้นสีขาวตัดกับขนสีเทาcon lửng (blɛʀo)
nom masculin pluriel blaireaux
1. animal à poils noirs et blancs le terrier d'un blaireau
2. petite brosse utilisée pour faire mousser la barbe se servir d'un blaireau pour se raser

blaireau

[blaireaux] (pl) [blɛʀo] nm
(= animal) → badger
(= brosse) → shaving brush