bobèche

(Mot repris de bobèches)

bobèche

n.f.
Disque de verre ou de métal qui arrête les coulures de bougie sur un bougeoir.

BOBÈCHE

(bo-bè-ch') s. f.
Petite pièce mobile et évasée qu'on adapte aux chandeliers.
Petit coin d'acier fin soudé dans un morceau de fer ou d'acier commun, pour faire la lame d'un instrument tranchant.
Nom d'un célèbre joueur de parades du temps de l'Empire et de la Restauration, habile à représenter les niais, et qui, dans le langage populaire, désigne un niais, un sot, un mauvais bouffon.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Pour trois gros crochets, deux platames à boubeches, pour servir en la chambre [, Comptes de l'hôtel de ville de Tours, Bibl. de l'Éc. des chartes, 3e série, t. IV, p. 390]
    Troys chandeliers, dont l'un est à cuvecte et deux à boubesche, pesant ensemble neuf marcs, six gros d'argent [DE LA BORDE, Émaux, p. 203]

ÉTYMOLOGIE

  • Il est probable que le radical est le même dans ce mot et dans bobine, par assimilation de formes. Dans Du Cange, au mot bobatterius, on peut voir bobaiche avec le sens de guêtre qui se met par-dessus le soulier ; y a-t-il quelque rapport entre ce mot et bobéche qui se met à un chandelier ?

bobèche

BOBÈCHE. n. f. Petite pièce à rebord, percée à son milieu d'un trou cylindrique, qu'on adapte aux chandeliers, aux lustres, aux girandoles, etc. Bobèche d'argent. Bobèche de cuivre. Bobèche de cristal. La bobèche d'un chandelier.

Il se dit également de la Partie supérieure d'un chandelier, lorsqu'elle a un rebord comme celui des bobèches mobiles.

bobèche


BOBèCHE, s. f. [2e è moy. 3e e muet.] Partie d'un chandelier, dans laquelle on met la bougie ou la chandelle. = Il se dit aussi d'un petit cylindre creux, avec un rebord, qu'on met dans un chandelier, pour empêcher que la bougie ou la chandelle ne le gâte.

Traductions

bobèche

[bɔbɛʃ] nf → candle-ring