bottelage

(Mot repris de bottelages)

BOTTELAGE

(bo-te-la-j') s. m.
Action de botteler du foin, de la paille, etc.
Opération qui consiste à redresser les verges de fer, pour pouvoir les serrer par des liens, les mettre en botte.

ÉTYMOLOGIE

  • Botteler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BOTTELAGE. Ajoutez :
    Fort bottelage ou bourbasse, nom donné aux matières solides qui descendent au fond de la fosse d'aisance [LIGER, Fosses d'aisance, p. 2, Paris, 1875]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

bottelage

BOTTELAGE. n. m. Action de botteler.

Le bottelage est bon, se dit lorsque la botte de foin, de paille, etc., est du poids requis, de la grosseur requise, ou même lorsqu'elle l'excède un peu.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

bottelage


BOTTELAGE, s. m. BOTTELER, v. a. BOTTELEUR, s. m. [2e e muet, 3e dout. au 3e: bote-leur.] Boteler, c'est lier en botes; botelage, est l'action de boteler; boteleur, celui qui fait des botes de foin, de pâille, etc.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788