boulanger, ère


Recherches associées à boulanger, ère: expert

BOULANGER, ÈRE1

(bou-lan-jé, jê-r') s. m. et f.
Celui, celle qui fait et vend du pain. Garçon boulanger. Boulangère, sœur converse qui fait le pain.
S. f. La boulangère, espèce de danse ou plutôt de ronde qui commence par un grand rond, après lequel un cavalier fait la grande chaîne, c'est-à-dire donne alternativement la main droite et la main gauche aux dames, en décrivant le cercle entier jusqu'à sa propre danseuse ; alors le grand rond recommence, et le cavalier qui vient après lui fait la chaîne à son tour. L'air sur lequel la boulangère se danse. C'est un air à six-huit, comprenant d'abord dix mesures pendant lesquelles on fait le grand rond, et ensuite un refrain de quatre mesures qu'on répète à volonté pour la chaîne. L'air a probablement donné son nom à la danse, parce qu'il se chante sur les paroles : la Boulangère a des écus, etc.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et s'il ia boulengier ne boulengiere là ù li eswardeur viennent pour le pain eswarder.... [TAILLIAR, Recueil, p. 415]
    Boulenghier qui estoient relevé pour pestrir [, Chron. de Rains, 96]
  • XVIe s.
    Imitant tant que faire se pourra les boulengers [O. DE SERRES, 822]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon bolegî ; namurois, bolègî ; bas-lat. bulengarius, dans un texte du XIIe siècle (voy. BOULANGER, verbe.)