boule

boule

n.f.
1. Objet sphérique destiné à rouler : Boules de billard, de flipper.
2. Objet en forme de sphère : Une boule à thé. Une bataille de boules de neige. Manger deux boules de glace. Tailler un buis en boule.
3. Fam. Tête : Ils ont la boule à zéro le crâne rasé
Avoir une boule dans la gorge,
être angoissé.
Boule de cristal,
boule en verre servant à prédire l'avenir.
Boule de gomme,
bonbon rond à base de gomme ; en Belgique, bonbon à sucer.
Boule de loto,
jeton, sphère utilisés au jeu de loto.
Des yeux en boules de loto,
Fam. ronds et proéminents.
Être, se mettre en boule,
Fam. être, se mettre en colère.
Faire boule de neige,
grossir, prendre de l'ampleur : Leur dette a fait boule de neige.
La boule,
jeu de casino proche de la roulette.
Perdre la boule,
Fam. s'affoler ; devenir fou.
Se rouler en boule,
se pelotonner : Le chat s'est roulé en boule pour dormir.

boules

n.f. pl.
Jeu qui, comme la pétanque, se joue avec des boules : Jouer aux boules sur la place du village.
Avoir les boules,
Très fam. être angoissé, déprimé ou exaspéré.

BOULE1

(bou-l') s. f.
Corps rond en tous sens. Boule de bois, de cuivre, d'ivoire. Dans un langage à la fois poétique et familier, la terre.
Jeté sur cette boule, Laid, chétif et souffrant [BÉRANG., Vocation.]
Par extension. Une boule de neige. Cet animal se roule en boule. Être rond comme une boule, être rond et replet.
Jeu de boules, jeu où l'on fait rouler une boule vers un but marqué par une boule plus petite que les autres, et qu'on nomme cochonnet. Lieu où l'on joue à la boule. Aller à la boule. Avoir la boule, avoir l'avantage de jouer le premier. Aller à l'appui de la boule, jouer sa boule de manière qu'elle pousse celle du joueur avec qui l'on est associé ; et figurément, seconder. Au jeu de quilles, pied à boule, avertissement, à celui qui joue à rabattre, de tenir le pied à l'endroit où sa boule s'est arrêtée. Tenir pied à boule, tenir le pied à l'endroit même où la boule s'est arrêtée ; et figurément, tenir ferme, sans reculer.
Je me suis mis à assiéger les bureaux de la guerre, et j'ai tenu pied à boule jusqu'à ce que l'on m'ait expédié votre brevet [G. DUVAL, la Mouche du coche, 14]
Faire tenir pied à boule, obliger quelqu'un à beaucoup d'assiduité. Fig. Rendre la boule, rendre coup pour coup. À la boule vue, à boule vue, précipitamment, avec peu d'attention. Cette locution a aussi signifié avec réflexion, en connaissance de cause. Dans le premier cas, aussitôt la boule vue, sans réflexion ; dans le second cas, après la boule vue, avec réflexion.
Boule blanche, boule noire, à certains jeux, boules dont l'une fait gagner et l'autre fait perdre. Fig. La boule noire lui tombe toujours, c'est-à-dire la chance lui est toujours contraire. Dans les scrutins, on se sert pour décider les questions de boules noires qui rejettent, de boules blanches qui approuvent. Dans certains examens, boule blanche, témoignage complet de satisfaction ; boule rouge, témoignage que l'examiné n'a satisfait que tout juste ; boule noire, boule qui rejette l'examiné. Il a passé son examen avec trois boules blanches ; avec une boule blanche et deux rouges.
Terme de pharmacie. Boules de mars, petites boules faites particulièrement avec le tartrate de potasse et de fer, dites aussi boules d'acier et boules de Nancy, parce qu'on les prépare à une chartreuse près Nancy. Eau de boule, liqueur tonique qu'on prépare en mettant infuser des boules de mars dans de l'eau-de-vie.
Terme de botanique. Boule de neige, variété à fleurs doubles de la viorne obier, appelée aussi caillebotte et pelote de neige. Boule de neige, nom vulgaire de l'agaric champêtre, dit encore champignon des bruyères.
Enclume du chaudronnier. Masse de fer dont l'orfévre se sert pour planer. Outil de l'opticien pour façonner les verres concaves. Rouleau dont le carrier se sert pour transporter de grosses pierres. Boîte de boules, boîte servant à mettre le feu à une mine.
Terme d'architecture. Boule d'amortissement, corps sphérique qui termine quelque décoration.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'autre, qui estoit aussi fort que lui, lui ramena la boule, et eust fait bon voir l'escrime de ces deux demi geants [D'AUB., Faen. IV, 5]
    L'artillerie du Duc aiant rendu la boule avec moins d'effet, d'une part et d'autre tout commença de branler [ID., Hist. III, 230]
    Ils s'esbattoient à la longue boule : l'un, en faisant son coup, faillit à bouler droit, et envoya sa boule dedans un jardin [DESPER., Contes, LXVII]
    Par cette voye nous trouvons nostre raison bien fondée, et discourons à boule veue [MONT., II, 285]
    Aux grands jours d'esté [les vignerons du Berry] estoient tenus de prester pied à boulle à leur besongne depuis les quatre heures du matin jusques à huit ou neuf heures du soir [JAUBERT, Gloss.]
    Et ainsi vous jouerez à boule vue [à coup sûr], comme on dit [MONTLUC, Mém. t. I, p. 397, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. biole ; Franche-Comté, bioule ; provenç. et espagn. bola ; portug. bolla ; du latin bulla, bulle, à cause de la rondeur de l'ampoule (voy. BULLE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. BOULE.
    Tenir pied à boule.... Ajoutez :
    Quelques raisons qu'il ait de vous avoir mal reçu, tenez ici pied à boule ; il n'empêchera pas que vous ne profitiez des bontés du prince [LESAGE, Gil Blas, XI, 3]
    Fig. et populairement. La tête. Perdre la boule, ne plus savoir ce qu'on fait.

BOULE2

Meubles de Boule, meubles provenant des ateliers d'un nommé Boule, célèbre fabricant sous Louis XIV. Aujourd'hui, meubles de boule, meubles à incrustations de cuivre et d'écaille.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. BOULE. Ajoutez : - REM. On trouve quelquefois dans des livres récents : meubles en bois de boule ; c'est un emploi vi cieux ; il n'y a pas de bois de boule. Dites : meubles de Boule.

HISTORIQUE

  • XVIe s. Ajoutez :
    La boule [enclume] à un meignan [chaudronnier] [MANTELLIER, Glossaire, Paris, 1869, p. 14]

boule

BOULE. n. f. Corps sphérique, corps rond en tous sens. Il se dit surtout des Objets de cette forme qui sont faits par la main de l'homme. Boule de bois. Boule d'ivoire. Boule de cuivre. Boule creuse. Une boule à jouer aux quilles. Une boule de quilles. Une boule de neige. Une boule de gomme. Boule d'oignon brûlé, de caramel.

Par extension et fam., Être rond comme une boule, Être gros et replet. Cet enfant est rond comme une boule.

Se mettre en boule, Se ramasser, se pelotonner.

Arbre taillé en boule, Arbre dont on arrondit la tête.

Il se dit aussi d'un Cylindre de grès ou de métal dans lequel on met de l'eau chaude pour se réchauffer les pieds.

Jeu de boules, Jeu qui consiste à faire rouler des boules le plus près possible du but (petite boule) et à en chasser celles des adversaires. Jouer à la boule. Joueur de boule. Il se dit aussi du Lieu où l'on joue à la boule. Jeu de boules couvert. Jeu de boules découvert.

Il se disait particulièrement des Boules qui, suivant leur couleur blanche ou noire, étaient favorables ou défavorables dans certains jeux ou dans les examens. Il a été reçu à toutes boules blanches.

Fig. et fam., Cela fait la boule de neige, se dit d'une Chose qui s'augmente progressivement. Ce groupe de mécontents fit la boule de neige et devint formidable. Par l'accumulation des intérêts, cette somme fit la boule de neige.

Il se dit par analogie de Certains arbrisseaux taillés en forme de boule. Une boule de myrte. Une boule de chèvrefeuille.

En termes de Botanique, Boule de neige, Espèce de viorne dont les fleurs blanches sont rassemblées en boules.

Il se dit aussi, en termes d'Architecture, de Certains ornements de forme sphérique ou ovoïde.

En termes de Médecine, Boule hystérique se dit de la Sensation qui précède souvent une attaque d'hystérie et qui fait croire au malade qu'une boule monte de son épigastre à son larynx.

boule

BOULE. n. m. Nom propre devenu un nom commun, qui sert à désigner les Meubles provenant des ateliers de Boule, célèbre sculpteur ébéniste du XVIIe siècle, et, par extension, les Meubles à incrustations de cuivre et d'écaille. Meubles de Boule. Avoir du Boule.

boule

Une Boule, Globus, Sphaera.

Petites boules de plomb, que les sauteurs et danseurs sur la corde tiennent pour leur bailler contre-pois, Halter, halteris: vel Halteres, halteris.

boule


BOULE, s. f. [2e e muet.] Corps rond en tout sens. Boule de bois, boule d'ivoire; boule de mail, de quille; jouez à la boule, jeu de boule, etc.
   On dit figurément (style familier), aler à l'apui de la boule; seconder quelqu'un dans une afaire qu'il a comencée, dans une proposition qu'il a faite. Voy. APPUI. — À~ boule (ou à la boule) vûe. Le premier est le plus usité; au premier coup d'oeuil et sans trop examiner. — Tenir pied à boule; être assidu et exact.
   Je tenois pied à boule et le gardois à vûe.        Du Cerc.
Laisser rouler la boule; s'abandonner à la Providence.

Synonymes et Contraires

boule

nom féminin boule
Objet sphérique.
Traductions

boule

Kloß, Klumpen, Ballen, Kegelkugel, Knäuel, Knödel, Kommissbrot, Boulette, Eiskugel, Kugel, Schneeballball, chunk, clod, lump, bowl, spherebal, dot, klomp, klont, kluit, prop, bol, aardbol, knikker, kogel, kop, snoepje, balletjebola, terròsbuloterrón, bola, esferakimpalebryłabollaком, комок, шарbilia, boccia, cumulo, palla, pallataтопкаBallכדורลูกบอล (bul)
nom féminin
1. objet rond une boule de neige
2. objet rond pour jouer jouer aux boules

boule

[bul] nf
(objet round)ball
une boule de cristal → a crystal ball
roulé en boule → curled up in a ball
(pour jouer)bowl
jouer aux boules → to play bowls
se mettre en boule → to fly off the handle, to blow one's top
perdre la boule → to go off one's rocker >