bréher

BRÉHER

(bré-hé) v. a.
Terme de maréchalerie. Inusité aujourd'hui. Synonyme de brocher. Enfoncer les clous dans la paroi du sabot du cheval pour fixer le fer.

ÉTYMOLOGIE

  • Il serait possible que bréher fût de même radical que l'ancien français brehant, tente, pavillon.
  • XIIe s.
    Où il orent tenduz pavillons et brehanz [, Sax. V]
  • XIIIe s.
    Sodans i ot fait tendre son bref et son brehant [, Ch. d'Ant. 704]
  • XIVe s.
    Et Gaufrois demourra toute nuit sus les champz ; Onques n'i volt laissier tendre trés ne brehans [, Baud. de Seb. X, 316]
    On ne connaît pas l'origine de brehant ; mais les rapprochements sont toujours utiles.