brandi, ie

BRANDI, IE

(bran-di, die) part. passé.
L'épée brandie d'un bras vigoureux. Tout brandi, c'est-à-dire comme la personne ou la chose se trouvent.
Le seul Ragotin n'avait plus envie de rire, et sa colère s'était tournée contre l'Olive, qui le porta tout brandi, comme on dit à Paris, sur le lit que faisait la servante [SCARR., Rom. com. II, ch. 7]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877