brasier

brasier

n.m. [ de braise ]
Foyer où brûle un feu vif ; incendie de très grande importance : La forêt n'est plus qu'un immense brasier qui empêche les sauveteurs d'approcher fournaise
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

BRASIER

(brâ-zié, l'r ne se lie jamais : un brasier ardent, dites : brâ-zié ardent ; au pluriel l's se lie : des brazié-z ardents) s. m.
Feu de charbons ardents.
Sur ce brasier souffle donc en silence, Ou d'un vieux livre interroge les mots [BÉRANG., Alchim.]
Par extension. La maison brûlait et ne fut bientôt qu'un brasier.
Et ce brasier croissant les repousse au dehors [MAIR., Mort d'Asdrub. V, 2]
Des hommes extrêmement ignorants condamneront au brasier un livre qu'ils n'auront pas lu [VOLT., Lettr. d'Argental, 25 avril 1763]
Fig.
De l'indigne brasier qui consumait mon cœur, Il ne me reste plus que la seule rougeur [ROTR., Venceslas. II, 2]
Son corps est un brasier, il a une fièvre ardente. Sa tête est un brasier, il est dans une grande exaltation.
Grand bassin de métal où l'on met de la braise pour chauffer une chambre.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Haister [rôti] [il] quisseit [cuisait] sur le bracer D'un sengler parcreü et grant [, Lai del desiré]
    Qui donc veïst cel asne ocire et destrenchier, E metre en la caudiere et sor le grant brasier.... [, Ch. d'Ant. VII, 899]
  • XVe s.
    Sur mol duvet assis ung gras chanoine, Lez ung brasier, en chambre bien nattée [VILLON, Ball. Contredit de Franc gontier.]

ÉTYMOLOGIE

  • Braise ; espagn. brasero.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BRASIER. - HIST. Ajoutez :
  • XVIe s.
    [Scevola] pour montrer quel il estoit, s'estant faict apporter un brasier, veit et souffrit griller et rostir son bras, jusques à ce que l'ennemy mesme, en ayant horreur, commanda oster le brasier [MONT., I, 307]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

brasier

BRASIER. n. m. Feu de charbons ardents.

Il signifie par extension Grand feu.

Fig., C'est un brasier que son corps, se dit d'une Personne qui a une fièvre ardente.

Fig., Sa tête est un brasier, Il s'échauffe jusqu'à l'exaltation.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

brasier

Un brasier ou braise de feu, Pruna.

brasier

Brasier, Brasiller, voyez Braise.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

brasier


BRASIER, s. m. [Bra-zié, 2e é fer. et dout.] 1°. Feu de charbon ardent. = 2°. Espèce de grand bassin de métal où l'on met de la braise pour chaufer une chambre. Voy. BRAISIER.
   BRASIER, se dit, au figuré, dans tous les styles: "Nos coeurs doivent être des brasiers ardens de l'amour divin. "Cet homme a une violente fièvre: son corps est un brasier.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

brasier

nom masculin brasier
Foyer de chaleur.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

brasier

blaze, infernoאש גחלים (ז), מחתה (נ), תבערה (נ), תַּבְעֵרָהvuurzee, brandpunt, hevigheid, vlammenzeerogo (bʀɑzje)
nom masculin
ensemble d'objets qui brûlent
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

brasier

[bʀɑzje] nm
(= incendie) → blaze, inferno
(fig)inferno
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005