breloque

breloque

n.f.
Petit bijou que l'on attache à un bracelet, à une chaîne.
Battre la breloque,
Fam., vieilli mal fonctionner ou battre irrégulièrement, en parlant d'un mécanisme, du cœur ; déraisonner, en parlant d'une personne : Depuis ce drame, elle bat la breloque.

breloque

(bʀəlɔk)
nom féminin
petit bijou qu'on accroche à une chaîne, à un bracelet un bracelet à breloques

BRELOQUE1

(bre-lo-k') s. f.
Curiosité de peu de prix ; petits bijoux qu'on attache aux chaînes de montre.
Le premier président était un panier percé qui jetait à tout, et beaucoup en breloques [SAINT-SIMON, 379, 129]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Breluques [OUDIN, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard et wallon, berloke ; namurois, barloke ; wallon, barloker, pendiller ; de la particule péjorative bre ou ber (voy. BER....), et loque (voy. LOQUE).

BRELOQUE2

(bre-lo-k') s. f.
Terme militaire. Voy. BERLOQUE.

breloque

BRELOQUE. n. f. Il désignait des Curiosités de peu de valeur. Cet homme vend bien cher ses breloques.

Il se dit aujourd'hui des Cachets et autres petits bijoux qu'on attache aux chaînes de montre et aux bracelets.

Par analogie avec le mouvement continu des breloques, on dit, en termes militaires, Battre la breloque, Faire une batterie de tambour ou une sonnerie de clairon, de trompette, qui est, pour les soldats, le signal de rompre les rangs, la permission d'aller à la débandade. On dit aussi la BERLOQUE.

Fig. et fam., Battre la breloque, se dit de Quelqu'un qui ne sait où il en est de ce qu'il dit, ou qui divague.

breloque


BRELOQUE, s. f. [Breloke, 1re et 3e e muet, tout bref.] Curiosité de peu de valeur: "Il vend bien cher ses breloques.

Traductions

breloque

charm

breloque

dij

breloque

брелок

breloque

ciondolo

breloque

[bʀəlɔk] nfcharm