bridé, ée

BRIDÉ, ÉE

(bri-dé, dée) part. passé.
Cheval sellé et bridé.
Fig. Retenu, contenu.
Bridé entre les menaces de la société et son inclination naturelle [SÉV., 449]
Il a l'imagination tellement bridée, que je crois.... [ID., 37]
Je retrouve ce premier mal, quand je ne suis pas bridée par l'autre [ID., 387]
Oison bridé, oison à qui on a insinué une plume dans les ouvertures des narines pour l'empêcher de passer à travers les haies ; et figurément, personne sans intelligence.
Ou des oisons bridés, guenuches, éléphants [RÉGNIER, Sat. X]
Terme didactique. Qui offre une ou plusieurs raies colorées allant du dos vers la tête.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877