brimbale

BRIMBALE

(brin-ba-l') s. f.
Levier qui est au sommet d'une pompe, et qu'on fait mouvoir pour tirer de l'eau. On dit aussi bringuebale.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Un mulet avec ses brimballes et clochettes [SULLY, Mém. t. III, p. 17, dans LACURNE SAINTE-PALAYE]
    Les chevaux et mulets de charge prennent plaisir au son et musique de ces brimballes [BOUCHET, Serées, liv. v, p. 413, dans LACURNE SAINTE-PALAYE]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. BRIMBALER.

brimbale

BRIMBALE. n. f. T. d'Arts. Levier qui sert à faire aller une pompe. En termes de Marine, on dit aussi BRINGUEBALE.

brimbale


BRIMBALE, s. f. BRIMBALER, v. a. [Brein-bale, balé: 3e. e muet au 1er, é fer. au 2d.] Brimbale est un levier, qui sert à faire aler une pompe. Il a produit brimbaler, agiter, secouer par un branle réitéré. Il ne se dit point d'une pompe, mais des cloches, quand on les sonne mal et en désordre. — Il n'est que du style familier et frise le populaire.