brocante

brocante

n.f.
1. Commerce, métier de brocanteur.
2. Ensemble d'objets d'occasion : La foire à la brocante.
Faire une brocante,
dans le nord de la France, faire du travail au noir.

BROCANTE

(bro-kan-t') s. f.
Tous les ouvriers appellent improprement brocante un ouvrage inattendu et de peu de valeur qu'ils font pour leur compte pendant les heures de repos et sans nuire à l'intérêt du maître qui paye leur journée. Cet ouvrage n'est qu'une brocante. Il a fait une brocante qui lui a valu trois francs. On appelle une brocante un petit marché : je n'ai eu, je n'ai fait, dira un marchand, que deux ou trois petites brocantes aujourd'hui.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. BROCANTER.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BROCANTE. Ajoutez :
    Il se dit quelquefois pour brocantage.
    C'est aussi l'époque des galeries, des collections... la brocante attache sa poussière à tout ce qui possède une valeur [KARL STEEN, Journ. officiel, 11 avr. 1874, p. 2681, 2e col.]

brocante

BROCANTE. n. f. Vente de marchandises de hasard.

Il se dit aussi de l'Ouvrage qu'un ouvrier fait en dehors de son travail ordinaire.

Dans les deux acceptions il est familier.

brocante


*BROCANTE, s. f. Mot forgé: Action de brocanter. "Le commerce des bijoux est immense: c'est, parmi les hommes opulens, une brocante perpétuelle. Mercier.

Synonymes et Contraires

brocante

nom féminin brocante
Familier. Commerce du brocanteur.
marché aux puces, puces, vide-greniers -populaire: chine.
Traductions

brocante

שוק פשפשים (ז) (bʀɔkɑ̃t)
nom féminin
1. vente d'objets anciens une foire à la brocante
2. lieu où l'on vend des objets d'occasion acheter un meuble dans une brocante

brocante

[bʀɔkɑ̃t] nf
(= marché) → secondhand market
(= activité) la brocante → the secondhand trade
(= objets) → secondhand goods pl, junk
un magasin de brocante → a junk shop