brocatelle

BROCATELLE

(bro-ka, tè-l') s. f.
Étoffe qui imite le brocart.
Un homme vêtu de brocatelle et suivi de sept ou huit laquais [PASC., P. div. 137]
Marbre ainsi nommé à cause des couleurs qui le nuancent et qui l'ont fait comparer à l'étoffe.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Certes les perles et le brocadel y conferent quelque chose, et les tiltres et le train [MONT., III, 286]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. broccatello, de broccato, brocart, de broccare, brocher (voy. BROCHER).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

brocatelle

BROCATELLE. n. f. Étoffe fabriquée à la manière du brocart, mais dont les fleurs ou figures sont beaucoup moins saillantes et de moindre valeur.

Il se dit aussi d'une Sorte de marbre qui est jaune et violet, ou rougeâtre, ou de plusieurs couleurs.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

brocatelle


BROCATELLE, s. f. [Brokatèle, 3e è moy.] 1°. Étofe fabriquée à la manière du brocart, et de moindre valeur. = 2°. Sorte de marbre d'Italie, qui est jaûne et violet, ou rougeâtre. = 3°. Aûtre sorte de marbre de plusieurs couleurs: "Il y a plusieurs espèces de brocatelle.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788