broché

broché

n.m.
Étoffe brochée : Une robe en broché gris.

broché


brochée

(bʀɔʃe)
adjectif
dont les pages sont assemblées un livre broché

broche

BROCHE. n. f. Ustensile de cuisine que l'on passe au travers de la viande qu'on veut faire rôtir et qu'on tourne devant le feu, soit avec la main, soit à l'aide d'un mécanisme. Mettre de la viande à la broche. Mettre en broche. Tourner la broche.

Il faudrait encore un tour de broche, se dit lorsque la viande n'est pas assez rôtie.

Par analogie, il désigne, en termes d'Arts, Divers objets qui ont quelque ressemblance de forme avec une broche de cuisine : de Petites verges de fer qu'on adapte aux rouets, aux métiers à filer et sur lesquelles le fil, le coton, la laine se roulent à mesure qu'ils sont filés; de Petites verges de fer, de laiton ou de bois dur et poli dont on se sert pour former les mailles d'un tricot appelées plus ordinairement Aiguilles à tricoter lorsqu'elles sont de métal; de Petits fuseaux portant des fils de diverses couleurs et que l'on fait passer à la main ou mécaniquement à travers les fils de la chaîne d'une tapisserie, etc.

Broches de peigne se dit des Dents du peigne à tisser à travers lesquelles passent les fils de la chaîne.

Il se dit en outre d'une Baguette de bois dont on se sert pour enfiler divers objets comme des cierges, des chandelles ou des harengs, etc.

Il désigne le plus souvent un Bijou garni d'une longue épingle dont les femmes se servent pour attacher leurs châles ou pour orner le haut du corsage des robes. Une broche de diamants.

BROCHES, au pluriel, en termes de Chasse, se dit des Défenses du sanglier.

broche

Broche, Obelus, Veru.

Combien que la broche en fust rompue, Quanquam abscissa res erat, B. ex Liuio.

Les broches d'un cheval.

¶ Les broches espece de maladie au fondement, Haemorrhoides.

broche


BROCHE, s. f. 1°. Ustensile de cuisine, instrument de fer, long et pointu, où l'on passe la viande qu'on veut faire rôtir. Mettre à la broche, ou en broche. 2°. Il se dit, en termes d'Arts, de certaines verges de fer, qui servent à diférens usages. = 3°. On done aussi ce nom à une cheville de bois pointûe, dont on se sert pour boucher le trou d'un tonneau qu'on a percé.
   * Couper broche à quelque vice: empêcher qu'il ne se répande. Joubert a mis cette façon de parler parmi les mots vieux ou populaires.

Traductions

broché

broschiert

broché

[bʀɔʃe] adj
[livre] → paper-backed
[tissu] → brocaded