bronzé, ée

BRONZÉ, ÉE

(bron-zé, zée) part. passé.
Statuette bronzée.
Un klephte a pour tous biens.... Un bon fusil bronzé par la fumée, et puis La liberté sur la montagne [V. HUGO, Orient. 21]
Souliers bronzés, souliers dont la peau est teinte en brun rougeâtre. Un teint bronzé par le soleil, un teint auquel le soleil a donné une couleur de bronze. Fig. Qui ne redoute rien, éprouvé, blasé. C'est u homme bronzé. Terme de médecine. Maladie bronzée, maladie caractérisée par la couleur qu'elle donne à la peau et qu'on ne peut mieux comparer qu'à celle du bronze, et d'un bronze tirant plus sur le noir que sur le verdâtre.