brouillerie

(Mot repris de brouilleries)

brouillerie

n.f.
Fam. Fâcherie passagère, sans gravité : Leurs brouilleries ne durent jamais très longtemps désaccord, discorde
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

BROUILLERIE

(brou-lle-rie, ll mouillées, et non brou-ye-rie) s. f.
Désunion entre des personnes liées, unies.
Je prévois une brouillerie entre nous [SÉV., 150]
Il connaît le fond et les causes de la brouillerie des deux frères [LA BRUY., 2]
Je suis assuré que lui-même, dans toutes les brouilleries qui se sont passées, vous avait toujours conservé son inclination [BALZ., liv. IV, lett. 5]
Troubles civils.
Ce prince, attiré par les brouilleries du royaume d'Israël, venait l'envahir [BOSSUET, Hist. univ. I, 6]
Durant les brouilleries de la Grèce, Épaminondas, thébain, se signala par son équité et par sa modération autant que par ses victoires [ID., ib. I, 8]
Manassès excita des brouilleries parmi les Juifs [ID., ib. I, 8]
Sur quelque brouillerie en la ville excitée [CORN., Pompée, IV, 2]
Lorsqu'on voit paraître quelque signe de changement de temps et le moindre présage de brouillerie.... [BALZ., Le prince, 17]
Difficulté, contradiction.
En faisant comparaison des lettres, je trouvais de la brouillerie avec les autres [BOSSUET, Lett. abb. 137]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Par cela vous pouvez veoir et congnoistre quelz sont les brouillys es royaulmes aux mutations [COMM., I, 5]
    Se dressa de grans brouilliz entre les serviteurs du roy de Castille [ID., II, 8]
  • XVIe s.
    De leurs seigneurs la rapine notoire, Les cruaultez, traysons et brouilliz [J. MAROT, V, 148]
    Il reprendra à tous coups de choses petites et legeres, comme qu'il sera un peu subject à jouer, ou à faire bonne chere, ou quelques telles brouilleries [AMYOT, Comment disc. le flatt. 60]
    Marius s'alla attacher [attaquer] sur son vieil aage à de jeunes hommes en brouillis de gouvernement [AMYOT, Lucull. 77]
    Vous desiriez acheter quelques brouilleries [bagatelles] [SULLY, Mém. t. III, p. 12, dans LACURNE SAINTE-PALAYE]

ÉTYMOLOGIE

  • Brouiller. Brouillis se disait aux XVe et XVIe siècles, au lieu de brouillerie, pour troubles civils.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BROUILLERIE. Ajoutez :
    Bagatelle, chose de peu d'importance (sens vieilli).
    Saint Grégoire, évêque de Naziance.... se promenant sur le rivage de la mer, considérait comme les ondes, s'avançant sur la grève, laissaient des coquilles et petits cornets, tiges d'herbes, petites huîtres et semblables brouilleries [SAINT FRANÇOIS DE SALES, Introd. à la vie dévote, II, 13]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

brouillerie

BROUILLERIE. n. f. Voyez BROUILLE.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

brouillerie

Brouillerie, Turbatio.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

brouillerie


BROUILLERIE. Voy. BROUILLER.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

brouillerie

nom féminin brouillerie
Vieux. Petit désaccord.
brouille, fâcherie, zizanie -familier: bisbille, froid -littéraire: discorde.
accord, entente, harmonie, réconciliation -familier: raccommodement.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004