bube

BUBE

(bu-b') s. f.
Bouton, ampoule qui vient sur la peau.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et s'el n'a mains beles et netes Ou de sirons ou de bubetes, Gart que lessier ne les i vueille, Face les oster à l'agueille [, la Rose, 13528]
    Ou ses mains en ses gans repoingne [qu'il mette] ; Si n'i perra [paraîtra] bube ne roingne [, ib. 13532]
  • XVIe s.
    La cause de ces hydropisies est l'imbecillité des facultés, principalement alteratrice et concoctrice du foye, provenante des petites bubes pleines d'eau qui s'engendrent en la membrane qui l'enveloppe [PARÉ, VI, 11]
    Ces oignons prohibent qu'il ne se procrée bubes ou vessies [ID., X, 9]
    Le cerveau n'est fait de sang comme les autres bubes [bulles, ampoules foetales] et autres parties [ID., XVIII, 10]
    Faisant eslever petites bubes d'eau comme perles [ID., Mum. et Lic. Dédic.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. buba ; espagn. buba et bua ; portug. bouba ; mot tiré de bubon (voy. ce mot).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BUBE. Ajoutez :
    Il n'est point d'homme si bien composé, ni si sain, à qui quelquefois il ne sorte quelque pustule ou quelque bube [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]

bube

BUBE. s. f. Petite élevure, pustule qui vient sur la peau. Avoir des bubes sur le visage. Percer une bube.

bube

Bube, Bubette, Pustula.

bube


BUBE, s. f. BUBON, s. m. Le 1er se dit d'une petite élevûre, ou pustule qui vient sur la peau: le 2d, d'une tumeur, qui vient en certaines parties du corps.